"Bien sûr, le Brésil est favori. Les deux équipes sont assez similaires en matière de talent et de qualités des joueurs, mais la différence est très claire", a expliqué le sélectionneur national espagnol de la Belgique. "Nous n'avons jamais gagné la Coupe du monde. Aborder un évènement de cet ampleur avec le savoir-faire pour gagner un Mondial est une différence énorme. Il y a une barrière en moins, c'est très important. Mais bien sûr nous voulons gagner. Ce n'est pas que nous ne voulons pas endosser le statut de favori, mais le Brésil est favori, c'est la réalité."

"Bien sûr, le Brésil est favori. Les deux équipes sont assez similaires en matière de talent et de qualités des joueurs, mais la différence est très claire", a expliqué le sélectionneur national espagnol de la Belgique. "Nous n'avons jamais gagné la Coupe du monde. Aborder un évènement de cet ampleur avec le savoir-faire pour gagner un Mondial est une différence énorme. Il y a une barrière en moins, c'est très important. Mais bien sûr nous voulons gagner. Ce n'est pas que nous ne voulons pas endosser le statut de favori, mais le Brésil est favori, c'est la réalité."