Robert Lewandowski vient de vivre sa meilleure saison. C'est donc fort logiquement que sur les 525 votes reçus par le magazine Kicker, 276 soient allés à à la machine à buts du Bayern. Ce titre est une première pour le Polonais. Le meilleur buteur de la puissance bavaroise a devancé ses coéquipiers Thomas Müller (54) et Joshua Kimmich (49) au classement de ce référendum du Joueur de l'année en Bundesliga, qui se tient depuis 1960. Hansi Flick (Bayern Munich) a tout aussi logiquement été élu Entraîneur de l'année, tandis que le trophée de la meilleure joueuse a été décerné à Pernille Harder (VfL Wolfsburg), récente finaliste de la Champions League et meilleure buteuse de Bundesliga.

Des attentes sans cesse plus élevées

Robert Lewandowski peut jeter un regard satisfait sur ces derniers mois exceptionnels. "Je ne vois personne aujourd'hui qui mériterait plus que Lewy d'être élu Footballeur mondial de l'année", a déclaré Flick à Kicker.

Il faut dire que le bilan de l'international polonais (112 caps) a de quoi faire pâlir : 34 buts en 31 confrontations de Bundesliga, quinze goals en sept matches de Ligue des Champions et six pions en cinq rencontres de Coupe d'Allemagne. De quoi mener à un triplé CL-Bundesliga-Coupe. Une saison grandiose qui sera difficile à égaler. C'est pourtant l'objectif. Car Lewandowski n'aime pas trop se souvenir de son âge et reste très ambitieux.

"Je suis très fier", a-t-il déclaré à Kicker. "Surtout quand on sait que les attentes envers moi ne font qu'augmenter et que j'essaye de m'améliorer chaque année. La barre est si haute de nos jours que 25 goals par saison sont considérés comme normaux. "

Toujours des objectifs

Lewandowski ne compte en tout cas pas se reposer sur ses lauriers. "Mon contrat actuel avec le Bayern Munich court jusqu'en 2023 et je n'ai pas l'intention que ce soit le dernier. Je me sens mieux maintenant que quand j'avais 26 ans. Je ne parle pas seulement de mon corps, mais aussi de l'aspect technique du football. Je compte encore jouer longtemps et j'ai toujours des objectifs à atteindre. Mes coéquipiers ressentent la même chose. Je ne me préoccupe pas encore de la fin de ma carrière." Défenseurs de Bundesliga, vous voilà prévenus...

Robert Lewandowski vient de vivre sa meilleure saison. C'est donc fort logiquement que sur les 525 votes reçus par le magazine Kicker, 276 soient allés à à la machine à buts du Bayern. Ce titre est une première pour le Polonais. Le meilleur buteur de la puissance bavaroise a devancé ses coéquipiers Thomas Müller (54) et Joshua Kimmich (49) au classement de ce référendum du Joueur de l'année en Bundesliga, qui se tient depuis 1960. Hansi Flick (Bayern Munich) a tout aussi logiquement été élu Entraîneur de l'année, tandis que le trophée de la meilleure joueuse a été décerné à Pernille Harder (VfL Wolfsburg), récente finaliste de la Champions League et meilleure buteuse de Bundesliga. Robert Lewandowski peut jeter un regard satisfait sur ces derniers mois exceptionnels. "Je ne vois personne aujourd'hui qui mériterait plus que Lewy d'être élu Footballeur mondial de l'année", a déclaré Flick à Kicker.Il faut dire que le bilan de l'international polonais (112 caps) a de quoi faire pâlir : 34 buts en 31 confrontations de Bundesliga, quinze goals en sept matches de Ligue des Champions et six pions en cinq rencontres de Coupe d'Allemagne. De quoi mener à un triplé CL-Bundesliga-Coupe. Une saison grandiose qui sera difficile à égaler. C'est pourtant l'objectif. Car Lewandowski n'aime pas trop se souvenir de son âge et reste très ambitieux."Je suis très fier", a-t-il déclaré à Kicker. "Surtout quand on sait que les attentes envers moi ne font qu'augmenter et que j'essaye de m'améliorer chaque année. La barre est si haute de nos jours que 25 goals par saison sont considérés comme normaux. "Lewandowski ne compte en tout cas pas se reposer sur ses lauriers. "Mon contrat actuel avec le Bayern Munich court jusqu'en 2023 et je n'ai pas l'intention que ce soit le dernier. Je me sens mieux maintenant que quand j'avais 26 ans. Je ne parle pas seulement de mon corps, mais aussi de l'aspect technique du football. Je compte encore jouer longtemps et j'ai toujours des objectifs à atteindre. Mes coéquipiers ressentent la même chose. Je ne me préoccupe pas encore de la fin de ma carrière." Défenseurs de Bundesliga, vous voilà prévenus...