" Happy to be back as a footballer ", a twitté Robbie Rogers le samedi 25 mai. L'annonce a surpris, puisqu'en février, l'Américain de 26 ans avait fait ses adieux au football, après avoir reconnu son homosexualité sur la place publique. Selon lui, il n'était pas possible de continuer à jouer. Depuis, l'avant, qui s'est notamment produit pour Heerenveen et Leeds United, est revenu sur sa décision. Il a paraphé un contrat à LA Galaxy et est donc redevenu un footballeur actif, malgré son homosexualité. La semaine dernière, il a participé à son premier match, remporté 4-0 contre Seattle. Il n'a joué que treize minutes mais elles l'ont marqué, comme il l'a confié au New York Times: " D'un côté, je me suis dit que ce n'était qu'un match de football. De l'autre, je ne suis pas naïf. Je savais pertinemment que beaucoup de gens regarderaient ce match. Tout s'est parfaitement bien déroulé. Ma famille et mes amis étaient présents. Mes grands-parents aussi. En fait, j'ai effectué un voyage pour tout mettre à plat mais le football est ma vie et ma famille. J'y ai ma place. "

Par Steve Van Herpe

" Happy to be back as a footballer ", a twitté Robbie Rogers le samedi 25 mai. L'annonce a surpris, puisqu'en février, l'Américain de 26 ans avait fait ses adieux au football, après avoir reconnu son homosexualité sur la place publique. Selon lui, il n'était pas possible de continuer à jouer. Depuis, l'avant, qui s'est notamment produit pour Heerenveen et Leeds United, est revenu sur sa décision. Il a paraphé un contrat à LA Galaxy et est donc redevenu un footballeur actif, malgré son homosexualité. La semaine dernière, il a participé à son premier match, remporté 4-0 contre Seattle. Il n'a joué que treize minutes mais elles l'ont marqué, comme il l'a confié au New York Times: " D'un côté, je me suis dit que ce n'était qu'un match de football. De l'autre, je ne suis pas naïf. Je savais pertinemment que beaucoup de gens regarderaient ce match. Tout s'est parfaitement bien déroulé. Ma famille et mes amis étaient présents. Mes grands-parents aussi. En fait, j'ai effectué un voyage pour tout mettre à plat mais le football est ma vie et ma famille. J'y ai ma place. "Par Steve Van Herpe