C'est devenu une habitude: depuis le retour de La Liga, pas mal de jeunes joueurs ont reçu leur chance. Une tendance qui doit autant à la nouvelle règle des cinq changements qu'à cette envie de se tourner vers l'avenir. Les pertes financières subies par les clubs durant la crise du corona les forcent également à se tourner vers leur académie.

Une fois la reprise du championnat actée, on a vu apparaître de jeunes Espagnols, comme Martín Zubimendi (21 ans, Real Sociedad), Hugo Guillamón (20 ans, Valence), ou encore Miguel de la Fuente (21 ans, Real Valladolid).Mais aussi un certain Riqui Puig, 20 ans, qui a reçu pas mal de temps de jeu lors du retour aux affaires du Barça.

Et on peut dire que le milieu de terrain a réussi à se montrer grâce à son style de jeu dynamique, sa présence sur le pré et la connexion évidente avec Lionel Messi. Des qualités qui sont apparues de façon éclatante lors du carton des Blaugranas face à Alavés, lors de l'ultime journée de compétition. Une rencontre terminée avec deux passes décisives (une pour Messi, l'autre pour Nelson Semedo) dans le chef du jeune Riqui.

Faux 9

Si Riqui Puig Martí a d'abord trouvé l'amour une raquette à la main et sur un court de tennis, il a le football dans le sang. Normal quand on sait que son père, Carlos, est l'un des plus grands supporters du Barça qui soit, et que le fiston possède le statut de socio depuis l'âge de... quatre ans! C'est à sept ans que celui-ci tape ses premiers ballons, chez les U7 de Jàbac Terrassa, une ville située pas loin de la grande cité catalane. Le gamin suscite rapidement l'intérêt des deux grands clubs de la ville: l'Espanyol et le FC Barcelone. Mais les parents préfèrent le laisser mûrir à Terrassa, là où ils se sentent comme chez eux et où le padre évolue en équipe première, en tant qu'arrière gauche.

Au coeur de l'été 2013, Puig, alors âgé de quatorze ans, passe tout de même à l'étape supérieure en intégrant l'académie du Barça. À La Masia, il évolue en tant que faux numéro 9. Et il impressionne. Vif sur le terrain, Puig, qui est souvent le plus petit de l'équipe, mise alors sur sa rapidité d'exécution et son intelligence pour faire la différence. Il devient rapidement évident que le Barça possède en lui en joueur au fort potentiel.

Des jeunes qui ont l'air de gosses, mais possèdent un tel toucher de balle, je trouve ça merveilleux. C'est presque de la poésie.

Gennaro Gattuso

À tel point qu'en 2018, Tottenham montre un certain intérêt pour le jeune homme. Lequel décide de repousser les avances londoniennes pour prolonger son contrat jusqu'au 30 juin 2021. "Quand tu viens de Barcelone, tu ne veux réussir que dans un seul club: le Barça. Je sais que j'en possède l'ADN. Il a fait de moi un meilleur joueur, mais aussi une meilleure personne", explique-t-il.

Lors de la pré-saison 2018, il est intégré au groupe qui s'envole vers les États-Unis pour la tournée estivale. Il y fait bonne impression, notamment aux yeux de Gennaro Gattuso, alors sur le banc de l'AC Milan. "Riqui Puig est un joueur spectaculaire. Des jeunes qui ont l'air de gosses, mais possèdent un tel toucher de balle, je trouve ça merveilleux. On sent qu'ils ont le football en eux, c'est presque de la poésie", s'exclame le ténébreux Rino, quasi lyrique.

Fini le Barça B

Mais ces éloges n'empêchent pas Puig de devoir se montrer patient avant d'effectuer ses débuts en compétition avec les A. Si le 5 décembre 2018, Ernesto Valverde lui offre du temps de jeu lors d'un match de Copa, ce n'est que le 13 avril 2019 qu'il effectue ses débuts en championnat, à l'âge de 18 ans. Il est titularisé face à Huesca.

Deux semaines plus tard, il l'est à nouveau contre le Celta Vigo. Mais cette saison, il n'entre plus en ligne de compte sous le commandement de Valverde. En janvier, l'arrivée de Quique Setién rend espoir aux jeunes joueurs comme Puig, Ansu Fati et Ronald Araujo. Las, le nouveau coach ne se montre pas beaucoup plus généreux que son prédécesseur. Et le jeune milieu ne gratte que 22 minutes de jeu jusqu'à l'arrivée du Covid-19 en Europe.

Riqui a su s'adapter au jeu de l'équipe. Il est sur le bon chemin.

Quique Setién

Tout change lors du retour à la compétition: Puig démarre cinq des onze derniers matches officiels, tout en rentrant dans quatre autres. "Riqui a beaucoup progressé depuis qu'il est avec nous", salue Quique Setién. "Son attitude a toujours été très bonne. Il a accompli les choses qui lui ont été demandées et a su s'adapter au jeu de l'équipe. Il est sur le bon chemin." Pas étonnant dès lors que le coach ait refusé que Puig retourne dans le noyau du Barça B, qui se bat pour monter en deuxième division, cette saison. Même si une partie de la direction est contre cette décision, c'est bien Quique Setién qui obtient gain de cause.

C'est ainsi que le 8 août prochain, ce dernier pourra compter sur ce jeune homme de vingt ans pour le huitième de finale retour de Ligue des Champions, qui aura lieu contre Naples. Attention tout de même, Gattuso a déjà eu un aperçu des qualités du garçon.

C'est devenu une habitude: depuis le retour de La Liga, pas mal de jeunes joueurs ont reçu leur chance. Une tendance qui doit autant à la nouvelle règle des cinq changements qu'à cette envie de se tourner vers l'avenir. Les pertes financières subies par les clubs durant la crise du corona les forcent également à se tourner vers leur académie. Une fois la reprise du championnat actée, on a vu apparaître de jeunes Espagnols, comme Martín Zubimendi (21 ans, Real Sociedad), Hugo Guillamón (20 ans, Valence), ou encore Miguel de la Fuente (21 ans, Real Valladolid).Mais aussi un certain Riqui Puig, 20 ans, qui a reçu pas mal de temps de jeu lors du retour aux affaires du Barça. Et on peut dire que le milieu de terrain a réussi à se montrer grâce à son style de jeu dynamique, sa présence sur le pré et la connexion évidente avec Lionel Messi. Des qualités qui sont apparues de façon éclatante lors du carton des Blaugranas face à Alavés, lors de l'ultime journée de compétition. Une rencontre terminée avec deux passes décisives (une pour Messi, l'autre pour Nelson Semedo) dans le chef du jeune Riqui.Si Riqui Puig Martí a d'abord trouvé l'amour une raquette à la main et sur un court de tennis, il a le football dans le sang. Normal quand on sait que son père, Carlos, est l'un des plus grands supporters du Barça qui soit, et que le fiston possède le statut de socio depuis l'âge de... quatre ans! C'est à sept ans que celui-ci tape ses premiers ballons, chez les U7 de Jàbac Terrassa, une ville située pas loin de la grande cité catalane. Le gamin suscite rapidement l'intérêt des deux grands clubs de la ville: l'Espanyol et le FC Barcelone. Mais les parents préfèrent le laisser mûrir à Terrassa, là où ils se sentent comme chez eux et où le padre évolue en équipe première, en tant qu'arrière gauche.Au coeur de l'été 2013, Puig, alors âgé de quatorze ans, passe tout de même à l'étape supérieure en intégrant l'académie du Barça. À La Masia, il évolue en tant que faux numéro 9. Et il impressionne. Vif sur le terrain, Puig, qui est souvent le plus petit de l'équipe, mise alors sur sa rapidité d'exécution et son intelligence pour faire la différence. Il devient rapidement évident que le Barça possède en lui en joueur au fort potentiel. À tel point qu'en 2018, Tottenham montre un certain intérêt pour le jeune homme. Lequel décide de repousser les avances londoniennes pour prolonger son contrat jusqu'au 30 juin 2021. "Quand tu viens de Barcelone, tu ne veux réussir que dans un seul club: le Barça. Je sais que j'en possède l'ADN. Il a fait de moi un meilleur joueur, mais aussi une meilleure personne", explique-t-il. Lors de la pré-saison 2018, il est intégré au groupe qui s'envole vers les États-Unis pour la tournée estivale. Il y fait bonne impression, notamment aux yeux de Gennaro Gattuso, alors sur le banc de l'AC Milan. "Riqui Puig est un joueur spectaculaire. Des jeunes qui ont l'air de gosses, mais possèdent un tel toucher de balle, je trouve ça merveilleux. On sent qu'ils ont le football en eux, c'est presque de la poésie", s'exclame le ténébreux Rino, quasi lyrique.Mais ces éloges n'empêchent pas Puig de devoir se montrer patient avant d'effectuer ses débuts en compétition avec les A. Si le 5 décembre 2018, Ernesto Valverde lui offre du temps de jeu lors d'un match de Copa, ce n'est que le 13 avril 2019 qu'il effectue ses débuts en championnat, à l'âge de 18 ans. Il est titularisé face à Huesca. Deux semaines plus tard, il l'est à nouveau contre le Celta Vigo. Mais cette saison, il n'entre plus en ligne de compte sous le commandement de Valverde. En janvier, l'arrivée de Quique Setién rend espoir aux jeunes joueurs comme Puig, Ansu Fati et Ronald Araujo. Las, le nouveau coach ne se montre pas beaucoup plus généreux que son prédécesseur. Et le jeune milieu ne gratte que 22 minutes de jeu jusqu'à l'arrivée du Covid-19 en Europe.Tout change lors du retour à la compétition: Puig démarre cinq des onze derniers matches officiels, tout en rentrant dans quatre autres. "Riqui a beaucoup progressé depuis qu'il est avec nous", salue Quique Setién. "Son attitude a toujours été très bonne. Il a accompli les choses qui lui ont été demandées et a su s'adapter au jeu de l'équipe. Il est sur le bon chemin." Pas étonnant dès lors que le coach ait refusé que Puig retourne dans le noyau du Barça B, qui se bat pour monter en deuxième division, cette saison. Même si une partie de la direction est contre cette décision, c'est bien Quique Setién qui obtient gain de cause.C'est ainsi que le 8 août prochain, ce dernier pourra compter sur ce jeune homme de vingt ans pour le huitième de finale retour de Ligue des Champions, qui aura lieu contre Naples. Attention tout de même, Gattuso a déjà eu un aperçu des qualités du garçon.