La rencontre n'a pu se dérouler que dimanche soir, car il a fallu attendre le retour d'Abidal et de Grau du Qatar, où les deux hommes ont négocié avec l'ancienne icône du club, Xavi, un retour au Camp Nou au poste d'entraîneur.

Ces entretiens ont été confirmés, mais l'ancien milieu de terrain (40 ans le 25 janvier) aimerait d'abord se concentrer sur la finale de la Coupe du Qatar vendredi avec son club Al Sadd contre Al Duhail.

Xavi peut encore accepter cette saison

Contrairement à ce qui a été dit précédemment, le champion du monde 2010 pourrait encore accepter l'offre de son ancien club cette saison, selon des sources de l'agence de presse Reuters. Son contrat dans le Golfe expire en juin, tout comme celui de Valverde à Barcelone.

Roberto Martinez sur la liste des successeurs potentiels

Le Mundo Deportivo annonce qu'une autre rencontre est prévue lundi entre Bartomeu et Valverde, avant le début du conseil d'administration du club catalan. Outre Xavi, de nombreux noms circulent comme successeurs possibles : Ronald Koeman a fait savoir dimanche qu'il a été approché pour rejoindre le champion d'Espagne, mais qu'il restera pour l'instant entraîneur national de l'équipe nationale des Pays-Bas. Mauricio Pochettino est libre depuis sa démission de Tottenham Hotspur. Quique Setién (ex-Betis) et Gabriel Milito (Estudiantes) sont les autres prétendants. Tout comme l'an dernier, le journal Diario Sport place le sélectionneur national Roberto Martinez sur la liste des successeurs potentiels, tout comme son ancien assistant Thierry Henry, ancien joueur du club aujourd'hui coach de Montréal Impact.

La position de Valverde au Barça est devenue très précaire après la surprenante défaite contre l'Atlético en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne. En championnat, le FC Barcelone n'a pas souvent convaincu cette saison et il doit partager la tête avec son éternel rival, le Real Madrid. Le crédit de Valverde dans la capitale catalane s'est progressivement évaporé : à la fin de la saison dernière, il a été pratiquement été renvoyé après la finale perdue en Coupe contre Valence. Les éliminations précoces en Ligue des champions ces deux dernières saisons lui sont également reprochées: en quarts de finale contre l'AS Roma en 2018 et l'année dernière en demi-finales contre Liverpool, malgré d'excellents résultats au match aller.

La rencontre n'a pu se dérouler que dimanche soir, car il a fallu attendre le retour d'Abidal et de Grau du Qatar, où les deux hommes ont négocié avec l'ancienne icône du club, Xavi, un retour au Camp Nou au poste d'entraîneur. Ces entretiens ont été confirmés, mais l'ancien milieu de terrain (40 ans le 25 janvier) aimerait d'abord se concentrer sur la finale de la Coupe du Qatar vendredi avec son club Al Sadd contre Al Duhail. Contrairement à ce qui a été dit précédemment, le champion du monde 2010 pourrait encore accepter l'offre de son ancien club cette saison, selon des sources de l'agence de presse Reuters. Son contrat dans le Golfe expire en juin, tout comme celui de Valverde à Barcelone. Le Mundo Deportivo annonce qu'une autre rencontre est prévue lundi entre Bartomeu et Valverde, avant le début du conseil d'administration du club catalan. Outre Xavi, de nombreux noms circulent comme successeurs possibles : Ronald Koeman a fait savoir dimanche qu'il a été approché pour rejoindre le champion d'Espagne, mais qu'il restera pour l'instant entraîneur national de l'équipe nationale des Pays-Bas. Mauricio Pochettino est libre depuis sa démission de Tottenham Hotspur. Quique Setién (ex-Betis) et Gabriel Milito (Estudiantes) sont les autres prétendants. Tout comme l'an dernier, le journal Diario Sport place le sélectionneur national Roberto Martinez sur la liste des successeurs potentiels, tout comme son ancien assistant Thierry Henry, ancien joueur du club aujourd'hui coach de Montréal Impact. La position de Valverde au Barça est devenue très précaire après la surprenante défaite contre l'Atlético en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne. En championnat, le FC Barcelone n'a pas souvent convaincu cette saison et il doit partager la tête avec son éternel rival, le Real Madrid. Le crédit de Valverde dans la capitale catalane s'est progressivement évaporé : à la fin de la saison dernière, il a été pratiquement été renvoyé après la finale perdue en Coupe contre Valence. Les éliminations précoces en Ligue des champions ces deux dernières saisons lui sont également reprochées: en quarts de finale contre l'AS Roma en 2018 et l'année dernière en demi-finales contre Liverpool, malgré d'excellents résultats au match aller.