Sepp Blatter, le président de la Fédération internationale de football (FIFA) a réagi jeudi à l'annonce de la retraite de David Beckham, 38 ans. "L'une des plus grandes icônes du football mondial prend sa retraite sportive. C'est la fin d'un chapitre d'une histoire sensationnelle. David, un petit garçon qui a grandi avec la passion du football, a réalisé ses rêves et incontestablement, il a inspiré des millions de garçons et de filles à essayer de faire de même. Quoi qu'il choisisse de faire maintenant, je suis sûr qu'il s'y consacrera avec le même engagement et la même grâce qu'il a montrés ces 21 dernières années. Bonne chance !"

"C'était un grand joueur", estime pour sa part Steve McClaren, ancien sélectionneur de l'Angleterre. "Il a tiré profit de toutes ses qualités grâce à son dur travail et à son professionnalisme. Il en faisait toujours un peu plus à l'entraînement. Il inspirait ses coéquipiers par ses performances. Il était un gagnant et cela se transmettait à ses partenaires. A la fin de sa carrière, il a été un fantastique ambassadeur pour le football et pour son pays dans le monde entier."

Pour Gary Neville, son ancien coéquipier à Manchester United, "il a fait partie du meilleur milieu de terrain que j'ai connu avec Giggs, Keane et Scholes. David était un grand centreur, un grand passeur, il avait une énergie extraordinaire. C'était un bonheur de jouer avec lui. C'était surtout un gros travailleur. Il arpentait le terrain, il redescendait pour défendre. Il a contribué à changer le football en Angleterre, il a aussi transporté l'Angleterre dans le monde. Son impact a été immense, pas seulement dans le football, mais aussi en dehors. Tous les habits qu'il portait, toutes ses coupes de cheveux étaient imités."

"Il a été un fantastique joueur, pas seulement en club mais aussi pour l'Angleterre", rapporte un autre sélectionneur anglais, Roy Hodgson. "Je lui souhaite le meilleur quoi qu'il décide de faire et j'espère que ce sera dans le football, car nous bénéficierions de sa carrière et de son charisme. Avec les retraites (internationales) de Rio Ferdinand, de John Terry et maintenant celle de David Beckham, il semble qu'un âge d'or se termine. Mais les jeunes ont de bons modèles à suivre".

Pour Gary Lineker, ancien attaquant de l'équipe d'Angleterre, Becks "était un joueur merveilleux, une superstar mondiale et un magnifique ambassadeur de l'Angleterre et du football".

Le médian anglais de Marseille, Joey Barton, en général corrosif sur Twitter, a laissé le vitriole au vestiaire pour rendre un hommage simple à celui qui fut son adversaire cette saison. "Je viens d'apprendre la retraite de David Beckham. J'ai joué contre lui cette saison et j'estime qu'il n'a jamais eu la reconnaissance qu'il méritait comme compétiteur. Tout le monde parle de lui comme d'une marque mais laissez-moi vous dire qu'il était d'abord un très bon footballeur. Un grand ambassadeur du football britannique. Il prend sa retraite au sommet. Bravo à lui. Je lui souhaite beaucoup de succès dans le futur."

Même le premier ministre britannique, David Cameron, y a été de son petit hommage. "Je présente mes meilleurs voeux à David Beckham pour sa retraite. Les supporteurs ne sont pas prêts d'oublier ses coups francs magiques sous le maillot de Manchester United et de l'équipe d'Angleterre".

Sepp Blatter, le président de la Fédération internationale de football (FIFA) a réagi jeudi à l'annonce de la retraite de David Beckham, 38 ans. "L'une des plus grandes icônes du football mondial prend sa retraite sportive. C'est la fin d'un chapitre d'une histoire sensationnelle. David, un petit garçon qui a grandi avec la passion du football, a réalisé ses rêves et incontestablement, il a inspiré des millions de garçons et de filles à essayer de faire de même. Quoi qu'il choisisse de faire maintenant, je suis sûr qu'il s'y consacrera avec le même engagement et la même grâce qu'il a montrés ces 21 dernières années. Bonne chance !" "C'était un grand joueur", estime pour sa part Steve McClaren, ancien sélectionneur de l'Angleterre. "Il a tiré profit de toutes ses qualités grâce à son dur travail et à son professionnalisme. Il en faisait toujours un peu plus à l'entraînement. Il inspirait ses coéquipiers par ses performances. Il était un gagnant et cela se transmettait à ses partenaires. A la fin de sa carrière, il a été un fantastique ambassadeur pour le football et pour son pays dans le monde entier." Pour Gary Neville, son ancien coéquipier à Manchester United, "il a fait partie du meilleur milieu de terrain que j'ai connu avec Giggs, Keane et Scholes. David était un grand centreur, un grand passeur, il avait une énergie extraordinaire. C'était un bonheur de jouer avec lui. C'était surtout un gros travailleur. Il arpentait le terrain, il redescendait pour défendre. Il a contribué à changer le football en Angleterre, il a aussi transporté l'Angleterre dans le monde. Son impact a été immense, pas seulement dans le football, mais aussi en dehors. Tous les habits qu'il portait, toutes ses coupes de cheveux étaient imités." "Il a été un fantastique joueur, pas seulement en club mais aussi pour l'Angleterre", rapporte un autre sélectionneur anglais, Roy Hodgson. "Je lui souhaite le meilleur quoi qu'il décide de faire et j'espère que ce sera dans le football, car nous bénéficierions de sa carrière et de son charisme. Avec les retraites (internationales) de Rio Ferdinand, de John Terry et maintenant celle de David Beckham, il semble qu'un âge d'or se termine. Mais les jeunes ont de bons modèles à suivre". Pour Gary Lineker, ancien attaquant de l'équipe d'Angleterre, Becks "était un joueur merveilleux, une superstar mondiale et un magnifique ambassadeur de l'Angleterre et du football". Le médian anglais de Marseille, Joey Barton, en général corrosif sur Twitter, a laissé le vitriole au vestiaire pour rendre un hommage simple à celui qui fut son adversaire cette saison. "Je viens d'apprendre la retraite de David Beckham. J'ai joué contre lui cette saison et j'estime qu'il n'a jamais eu la reconnaissance qu'il méritait comme compétiteur. Tout le monde parle de lui comme d'une marque mais laissez-moi vous dire qu'il était d'abord un très bon footballeur. Un grand ambassadeur du football britannique. Il prend sa retraite au sommet. Bravo à lui. Je lui souhaite beaucoup de succès dans le futur." Même le premier ministre britannique, David Cameron, y a été de son petit hommage. "Je présente mes meilleurs voeux à David Beckham pour sa retraite. Les supporteurs ne sont pas prêts d'oublier ses coups francs magiques sous le maillot de Manchester United et de l'équipe d'Angleterre".