Après avoir éliminé les Roumains du Viitorul Constanta (6-3, 1-2) au tour précédent puis battu Eupen 6-1 le week-end dernier, La Gantoise s'était présentée avec confiance pour ce rendez-vous. Le premier quart d'heure n'a pourtant pas été facile à négocier face à des chypriotes plus en verve.

Sans prendre trop de risques, les hommes de Jesse Thorup ont laissé venir l'AEK et procédé par contres. C'est sur un de ceux-ci et une percussion balle au pied de Brecht Dejaegere que le 0-1 est arrivé des pieds de Yaremchuk (26e).

Les deux équipes se sont ensuite rendues coup pour coup avec un poteau chypriote signé Trickovski (42e) et une latte belge signée Vadis Odjidja (43e).

En deuxième période, la physionomie du match n'a pas changé. Gand a gaspillé l'une ou l'autre opportunité de faire 0-2 tandis que Larnaca s'est entêté à centrer dans le paquet depuis les flancs. Cette tactique a fini par se révéler gagnante à la 88e sur un ballon venant de la droite repris de la tête par Trickovski.

Gand devra désormais compter sur le facteur maison pour émerger dans ce duel. Au prochain tour, le vainqueur de cet affrontement affrontera le gagnant de NK Rijeka - Aberdeen, dont le match aller se dispute dans la soirée de jeudi.

L'Antwerp par le plus petit écart

Boosté par ses deux larges succès en championnat et par l'effervescence européenne, le 'Great Old' a montré une grande maturité face aux Tchèques, habitués des compétitions continentales et engagés dans la phase de poules de la Ligue des Champions l'an dernier.

Le matricule N.1 a su gérer ses émotions lors d'un premier quart d'heure plutôt compliqué pour ensuite se détendre. C'est d'ailleurs à la 16e minute que les troupes de Laszlo Bölöni ont lancé un premier avertissement en obligeant le gardien adverse à se détendre.

Dans la foulée de la blessure du nouveau venu Junior Pius (25e), l'Antwerp est parvenu à prendre l'avantage grâce à un exploit individuel d'Ivo Rodrigues dont la frappe splendide a terminé sa course en lucarne (29e). Le Portugais aurait pu s'offrir un doublé quelques minutes plus tard mais s'est montré fort maladroit dans le rectangle (33e).

Les Anversois n'ont par conséquent pas pu relâcher la tension. Tant en fin de première période qu'en deuxième. Solides défensivement comme de coutume, ils ont résisté stoïquement à des Tchèques peu inspirés. Quelques balles de contre mieux négociées auraient pu faire du bien en vue du match retour prévu jeudi prochain en Tchéquie mais l'essentiel a été assuré.

Au tour suivant, le vainqueur de ce duel sera opposé au vainqueur de Mariupol - AZ Alkmaar. Les Ukrainiens et les Néerlandais se sont neutralisés 0-0 lors du match aller ce jeudi.