"Je ne suis pas stressé, je vise le top 5", a déclaré Remco Evenepoel, champion d'Europe en titre, lors d'un point presse de l'équipe belge lundi soir à York. "Pour moi, les favoris son Primoz Roglic, Victor Campenaerts, Kasper Asgreen et Rohan Dennis. Je pense qu'ils sont prêts. Ils ont pu se préparer spécifiquement pour cet objectif. Que Victor Campenaerts fasse de moi le super favori, c'est beau mais Victor a une chance d'au moins monter sur le podium. L'équipe belge peut finir très haut".

Remco Evenepoel dit viser le top 5. "Mais ce n'est pas une obligation. Il ne faut pas oublier que ce sera la première fois que je dispute un chrono aussi long (54 km). Je vais devoir y aller à fond pendant une heure. Je suis curieux de voir comment mon corps va réagir. Mais tout le monde va souffrir, cela va de soi".

Remco Evenepoel a reconnu le parcours. "Il est difficile mais pas aussi technique que ce qu'on avait dit. Il y a pas mal de routes droites et le parcours est à 500 m d'altitude, cela peut jouer. Ce sera difficile mais je suis impatient. Je suis bien préparé, j'ai reconnu le parcours par temps sec et sous la pluie. Je me suis préparé à toutes les circonstances", dit le coureur belge, qui disputera aussi la course en ligne dimanche.

"Le contre-la-montre est le plus important à mes yeux", avance Remco Evenepoel. "Mais si je suis prêt pour le chrono, je le serai aussi pour la course en ligne. Bien sûr, 300 km c'est beaucoup, mais la moitié est en descente, cela ne fait donc plus que 150 (rires). On verra bien, je suis aussi curieux de voir ce que cela va donner. Je serai peut-être vidé après 200 km et j'espère que Rik (Verbrugghe, le sélectionneur, ndlr) ne sera alors pas fâché".

Pour sa première saison chez les pros, Remco Evenepoel a notamment remporté le Tour de Belgique et la Classica San Sebastian, ainsi que le titre européen de contre-la-montre. "Je suis déjà champion d'Europe. Ma saison est déjà réussie. Je pars sans stress, même si j'ai une mentalité de vainqueur. Je veux toujours faire du mieux possible. Si des coureurs sont meilleurs que moi, soit, c'est comme ça. Je serai content tant que j'ai fait de mon mieux. Je suis prêt, je me sens encore frais, je ne suis pas malade et je suis impatient".