"On dit beaucoup de choses qui ne sont pas vraies, on donne une image qui n'est pas la vérité", a dit Pepe en référence à des tensions au sein du club, rapportées par la presse espagnole. "Au sein du Real Madrid il ne passe rien de semblable", a-t-il déclaré en ajoutant : "J'ai de bonnes relations avec tout le monde. J'ai de bonnes relations avec les Espagnols".

Qualifiant de "mensonges" les informations circulant dans la presse, Pepe a pris la défense de Cristiano Ronaldo en déclarant : "je pense qu'il méritait plus de respect (...) Il a souvent été attaqué de manière injuste".

En ce qui concerne l'avenir au Real Madrid de son entraîneur portugais José Mourinho, Pepe s'est montré quelque peu dubitatif. "J'espère qu'il continuera" mais a-t-il ajouté : "on ne peut jamais être sûr". "Je ne suis même pas sûr de mon avenir", a-t-il poursuivi en riant.

Pepe a affirmé mercredi au quotidien Record que les Portugais du Real Madrid "se sentent persécutés (...) et cela se voit dans les préférences des médias (...) surtout quand on joue à l'extérieur", des déclarations qui ont entraîné de nombreuses réactions en Espagne depuis.

"On dit beaucoup de choses qui ne sont pas vraies, on donne une image qui n'est pas la vérité", a dit Pepe en référence à des tensions au sein du club, rapportées par la presse espagnole. "Au sein du Real Madrid il ne passe rien de semblable", a-t-il déclaré en ajoutant : "J'ai de bonnes relations avec tout le monde. J'ai de bonnes relations avec les Espagnols". Qualifiant de "mensonges" les informations circulant dans la presse, Pepe a pris la défense de Cristiano Ronaldo en déclarant : "je pense qu'il méritait plus de respect (...) Il a souvent été attaqué de manière injuste". En ce qui concerne l'avenir au Real Madrid de son entraîneur portugais José Mourinho, Pepe s'est montré quelque peu dubitatif. "J'espère qu'il continuera" mais a-t-il ajouté : "on ne peut jamais être sûr". "Je ne suis même pas sûr de mon avenir", a-t-il poursuivi en riant. Pepe a affirmé mercredi au quotidien Record que les Portugais du Real Madrid "se sentent persécutés (...) et cela se voit dans les préférences des médias (...) surtout quand on joue à l'extérieur", des déclarations qui ont entraîné de nombreuses réactions en Espagne depuis.