Le 30 septembre, lors du match du Real contre le Deportivo, le Portugais aurait crié à Özil, pendant la mi-temps : " Tu ne mérites pas de jouer pour le Real ! " Selon El Pais, toujours, Mourinho estimait que le médian ne donnait pas le meilleur de lui-même. Humilié, Özil a retiré ses jambières et Mourinho a demandé à Kaka de s'échauffer, pour remplacer l'Allemand.

Ces derniers mois, l'entraîneur du Real n'a cessé de remettre en question son médian. Certains pensent que c'était pour le motiver, d'autres y voient une manoeuvre pour faire jouer Luka Modric, transféré de Tottenham pour environ 40 millions l'été dernier. En octobre, Mourinho aurait remis au président Florentino Perez une liste des joueurs qui pouvaient partir, selon lui. Cinq noms y figuraient, parmi lesquels celui d'Özil.

Quoi qu'il en soit, l'international allemand, qui compte 43 sélections, a démontré que son entraîneur avait tort, ces dernières semaines. Mieux encore, il a remis le Real à flots grâce à ses passes, à son art des combinaisons et à quelques buts décisifs. " Les critiques de l'entraîneur n'ont rien changé ", a-t-il confié au quotidien Bild. " Je savais pertinemment que je devais me bonifier. Je ne joue pas pour montrer ce que je vaux à l'entraîneur ou à qui que ce soit d'autre. Je joue parce que j'adore le football. "

Son collègue Cristiano Ronaldo est en tout cas heureux du retour d'Özil dans l'équipe. " Jouer avec lui est un plaisir. Cela m'a aidé à progresser ces deux dernières saisons. " La star peut également se sentir menacée par son coéquipier. Selon les statistiques qu'a publiées El País la semaine dernière, Ronaldo a botté 155 coups francs pour le Real et a marqué dix buts en l'espace de deux ans. Durant le même laps de temps, Özil en a botté quinze et a inscrit cinq buts.

Par Steve Van Herpe

Le 30 septembre, lors du match du Real contre le Deportivo, le Portugais aurait crié à Özil, pendant la mi-temps : " Tu ne mérites pas de jouer pour le Real ! " Selon El Pais, toujours, Mourinho estimait que le médian ne donnait pas le meilleur de lui-même. Humilié, Özil a retiré ses jambières et Mourinho a demandé à Kaka de s'échauffer, pour remplacer l'Allemand. Ces derniers mois, l'entraîneur du Real n'a cessé de remettre en question son médian. Certains pensent que c'était pour le motiver, d'autres y voient une manoeuvre pour faire jouer Luka Modric, transféré de Tottenham pour environ 40 millions l'été dernier. En octobre, Mourinho aurait remis au président Florentino Perez une liste des joueurs qui pouvaient partir, selon lui. Cinq noms y figuraient, parmi lesquels celui d'Özil. Quoi qu'il en soit, l'international allemand, qui compte 43 sélections, a démontré que son entraîneur avait tort, ces dernières semaines. Mieux encore, il a remis le Real à flots grâce à ses passes, à son art des combinaisons et à quelques buts décisifs. " Les critiques de l'entraîneur n'ont rien changé ", a-t-il confié au quotidien Bild. " Je savais pertinemment que je devais me bonifier. Je ne joue pas pour montrer ce que je vaux à l'entraîneur ou à qui que ce soit d'autre. Je joue parce que j'adore le football. "Son collègue Cristiano Ronaldo est en tout cas heureux du retour d'Özil dans l'équipe. " Jouer avec lui est un plaisir. Cela m'a aidé à progresser ces deux dernières saisons. " La star peut également se sentir menacée par son coéquipier. Selon les statistiques qu'a publiées El País la semaine dernière, Ronaldo a botté 155 coups francs pour le Real et a marqué dix buts en l'espace de deux ans. Durant le même laps de temps, Özil en a botté quinze et a inscrit cinq buts.Par Steve Van Herpe