La semaine dernière, Cristiano Ronaldo s'exprimait sur le plateau de Sky pour expliquer qu'il n'était pas revenu à Manchester United pour ne jouer que la 6e ou 7e place de Premier League. Une interview qui a fait grand bruit outre-Manche et rapidement, des rumeurs ont évoqué un départ précoce du Portugais en cas de non-qualification pour la C1.

Le message a été entendu en partie puisque les Red Devils l'ont emporté 1-3 sur la pelouse de Brentford ce mercredi soir, ce qui leur permet de revenir à deux unités de l'actuel quatrième et détenteur du dernier ticket pour la Champions League, West Ham (qui a joué un match de plus).

Le duel a cependant été marqué par la décision de Ralf Rangnick de sortir sa star portugaise à vingt minutes de la fin de la rencontre. Cristiano Ronaldo, qui avait pourtant défendu le travail du technicien allemand dans son entretien sur Sky en réclamant du temps pour que ses méthodes portent leurs fruits, n'a visiblement pas apprécié ce choix, son visage et son attitude sur le banc de touche exprimants clairement un agacement.

"C'est normal, un attaquant veut toujours marquer des buts", a commenté Rangnick qui s'attendait forcément à devoir répondre à cette question au micro de BT Sport. "Il revient d'une petite blessure et nous avons un match très important dans trois jours contre West Ham, un adversaire direct pour un ticket en Ligue des Champions", a-t-il poursuivi avec son pragmatisme habituel.

.

L'entraîneur allemand a tenu à préciser aussi qu'il avait aussi effectué ce choix pour apporter plus de stabilité en défense. "A Villa Park, nous avions été rejoints au score alors qu'on possédait deux buts d'avance. Je voulais absolument que nous défendions notre avantage. C'était important de jouer à cinq derrière, même si c'est vrai que nous ne sommes pas parvenus à garder la clean-sheet. Mais il fallait assurer nos arrières.", a-t-il expliqué. En effet, malgré la montée d'Harry Maguire en soutien de Victor Lindelöf et de Raphaël Varane en défense centrale, les pensionnaires d'Old Trafford ont encaissé un but de l'inévitable Ivan Toney à la 85e minute de jeu.

Rangnick a ensuite adressé un léger tacle à son numéro 7 : "Je comprends que Ronaldo soit ambitieux. Mais peut-être que s'il devient un jour manager, il prendra le même type de décision après 70 minutes de jeu." L'ancien directeur sportif et entraîneur du RB Leipzig est même revenu sur l'échange qu'il aurait eu avec CR7 dans les vestiaires au coup de sifflet final. "Il m'a demandé: 'Pourquoi me sortir moi ?' Je ne m'attendais pas à ce qu'il me tombe dans les bras car il n'était pas content. Mais je sais comment réagissent ceux qui veulent toujours marquer des buts. Je n'ai aucun problème avec Ronaldo. Mais quand on revient de blessure et qu'on a plus joué depuis 10 jours, on pense au futur. Martial et Rashford étaient sur le banc. Pourquoi ne pas les utiliser dans ce contexte ?"

Les tabloïds anglais n'ont pas attendu que le cadavre de la discorde refroidisse pour s'emparer de l'affaire et marteler que le clan du Portugais souhaitait quitter Old Trafford à la fin de la saison. Des rumeurs qui font plus sourire Ralf Ragnick qu'autre chose. "Je n'ai jamais eu aucun problème avec Cristiano depuis que je suis arrivé voici six semaines. Nous avons eu une discussion avant le match à Aston Villa et nous avions convenu qu'il ne joue pas pour ne pas aggraver sa blessure. Il était titulaire ce soir malgré tout. La chose la plus importante reste que l'équipe gagne des matches. C'est ce que nous avons fait ce soir.", a conclu Ralf Ragnick.

On l'a compris depuis longtemps avec le technicien allemand, les intérêts du collectif passeront toujours avant les préoccupations individuelles.

.

La semaine dernière, Cristiano Ronaldo s'exprimait sur le plateau de Sky pour expliquer qu'il n'était pas revenu à Manchester United pour ne jouer que la 6e ou 7e place de Premier League. Une interview qui a fait grand bruit outre-Manche et rapidement, des rumeurs ont évoqué un départ précoce du Portugais en cas de non-qualification pour la C1.Le message a été entendu en partie puisque les Red Devils l'ont emporté 1-3 sur la pelouse de Brentford ce mercredi soir, ce qui leur permet de revenir à deux unités de l'actuel quatrième et détenteur du dernier ticket pour la Champions League, West Ham (qui a joué un match de plus).Le duel a cependant été marqué par la décision de Ralf Rangnick de sortir sa star portugaise à vingt minutes de la fin de la rencontre. Cristiano Ronaldo, qui avait pourtant défendu le travail du technicien allemand dans son entretien sur Sky en réclamant du temps pour que ses méthodes portent leurs fruits, n'a visiblement pas apprécié ce choix, son visage et son attitude sur le banc de touche exprimants clairement un agacement. "C'est normal, un attaquant veut toujours marquer des buts", a commenté Rangnick qui s'attendait forcément à devoir répondre à cette question au micro de BT Sport. "Il revient d'une petite blessure et nous avons un match très important dans trois jours contre West Ham, un adversaire direct pour un ticket en Ligue des Champions", a-t-il poursuivi avec son pragmatisme habituel..L'entraîneur allemand a tenu à préciser aussi qu'il avait aussi effectué ce choix pour apporter plus de stabilité en défense. "A Villa Park, nous avions été rejoints au score alors qu'on possédait deux buts d'avance. Je voulais absolument que nous défendions notre avantage. C'était important de jouer à cinq derrière, même si c'est vrai que nous ne sommes pas parvenus à garder la clean-sheet. Mais il fallait assurer nos arrières.", a-t-il expliqué. En effet, malgré la montée d'Harry Maguire en soutien de Victor Lindelöf et de Raphaël Varane en défense centrale, les pensionnaires d'Old Trafford ont encaissé un but de l'inévitable Ivan Toney à la 85e minute de jeu.Rangnick a ensuite adressé un léger tacle à son numéro 7 : "Je comprends que Ronaldo soit ambitieux. Mais peut-être que s'il devient un jour manager, il prendra le même type de décision après 70 minutes de jeu." L'ancien directeur sportif et entraîneur du RB Leipzig est même revenu sur l'échange qu'il aurait eu avec CR7 dans les vestiaires au coup de sifflet final. "Il m'a demandé: 'Pourquoi me sortir moi ?' Je ne m'attendais pas à ce qu'il me tombe dans les bras car il n'était pas content. Mais je sais comment réagissent ceux qui veulent toujours marquer des buts. Je n'ai aucun problème avec Ronaldo. Mais quand on revient de blessure et qu'on a plus joué depuis 10 jours, on pense au futur. Martial et Rashford étaient sur le banc. Pourquoi ne pas les utiliser dans ce contexte ?"Les tabloïds anglais n'ont pas attendu que le cadavre de la discorde refroidisse pour s'emparer de l'affaire et marteler que le clan du Portugais souhaitait quitter Old Trafford à la fin de la saison. Des rumeurs qui font plus sourire Ralf Ragnick qu'autre chose. "Je n'ai jamais eu aucun problème avec Cristiano depuis que je suis arrivé voici six semaines. Nous avons eu une discussion avant le match à Aston Villa et nous avions convenu qu'il ne joue pas pour ne pas aggraver sa blessure. Il était titulaire ce soir malgré tout. La chose la plus importante reste que l'équipe gagne des matches. C'est ce que nous avons fait ce soir.", a conclu Ralf Ragnick.On l'a compris depuis longtemps avec le technicien allemand, les intérêts du collectif passeront toujours avant les préoccupations individuelles..