L'international colombien Alfredo Morelos a débuté sa carrière dans son pays natal, au Deportivo Independiente Medellín, avant de rejoindre la Finlande et le HJK Helsinki en 2016. Le buteur de 24 ans est arrivé en 2017 en Écosse, où il est considéré comme l'un des attaquants les plus talentueux de la Scottish Premiership. Auteur de 47 buts en 100 rencontres sous le maillot des Rangers, ses bonnes performances lui ont permis d'obtenir une prolongation de contrat jusqu'en 2023. Il est également élu meilleur joueur du club par ses coéquipiers et par les supporters en 2019.
...

L'international colombien Alfredo Morelos a débuté sa carrière dans son pays natal, au Deportivo Independiente Medellín, avant de rejoindre la Finlande et le HJK Helsinki en 2016. Le buteur de 24 ans est arrivé en 2017 en Écosse, où il est considéré comme l'un des attaquants les plus talentueux de la Scottish Premiership. Auteur de 47 buts en 100 rencontres sous le maillot des Rangers, ses bonnes performances lui ont permis d'obtenir une prolongation de contrat jusqu'en 2023. Il est également élu meilleur joueur du club par ses coéquipiers et par les supporters en 2019. Cet été, il a été cité du côté de Lille, de la Fiorentina, de Brighton, de Séville, mais également au PSG. En effet, le Colombien était proche d'un accord avec le club qatari d'Al Duhail, qui comptait ensuite le transférer au PSG dès que son arrivée au Qatar serait réglée. Il a finalement décidé de rester au Royaume-Uni, où son coach Steven Gerrard lui accorde toute sa confiance. El Buffalo, comme l'appellent les supporters des Rangers, est clairement l'homme à surveiller par les défenseurs du Standard, car l'Europa League est sa compétition de prédilection. Au cours de sa carrière, il a déjà trouvé vingt fois le chemin des filets en seulement 35 rencontres européennes sous le maillot des Gers. Il est également le premier joueur de l'histoire de l'écurie écossaise à marquer lors de quatre matches consécutifs en Europe. Cette saison, il a déjà été décisif à trois reprises lors des qualifications pour l'EL (deux goals et une passe décisive). Cependant, le natif de Cereté pourrait aussi se faire remarquer à cause de son mauvais comportement sur le terrain. En Écosse, il est reconnu pour ses coups de sang et ses nombreuses expulsions au cours des trois dernières saisons. Morelos a, depuis son arrivée à Glasgow en 2017, reçu pas moins de 48 cartes jaunes et sept cartes rouges, au grand désespoir de son entraîneur, qui essaye tant bien que mal de gérer le fort caractère son buteur. La plupart de ses cartons rouges sont dus à des réactions un peu dingos sur le terrain, comme lorsqu'il avait célébré son but en allant faire un bras d'honneur aux supporters de l'équipe adverse. Sa réaction lors du match face au Celtic la saison passée n'a également pas bien été perçue. Celui-ci s'était fait expulser après avoir écopé d'un deuxième carton jaune pour simulation et avait fait mine de se trancher la gorge en direction des supporters adverses en quittant le terrain. Son club l'avait ensuite défendu en disant qu'il avait été victime d'insultes racistes. Le week-end passé, lors du Old Firm Derby, les hommes de Gerrard se sont imposés 0-2, mais c'est de nouveau El Buffalo qui s'est fait remarquer lorsqu'il a donné une claque sur l'arrière de la tête d'un de ses adversaires avec lequel il se disputait. Si l'arbitre avait perçu cette phase, le buteur aurait pu se faire expulser du derby pour la troisième fois de sa carrière. Le Sud-Américain a également causé la frustration des supporters en mars dernier, lorsque Gerrard ne l'avait pas repris pour un match de Coupe, car le joueur avait été puni par le club suite de son mauvais comportement. En effet, il lui avait été permis de retourner en Colombie pour des raisons familiales, mais il n'avait pas respecté la date de retour et s'était donc vu punir par une suspension pour ce match de Coupe finalement perdu 1-0 par les siens. Le Standard devra donc faire face à l'enfant terrible de Glasgow et ce sans Michel-Ange Balikwisha, Nicolas Raskin et Moussa Sissako, tous les trois testés positif au coronavirus et placés en quarantaine. Leandro Thibaut (st.)