S'il n'y a plus de suspense dans le groupe B, où le Bayern Munich (1er, 15 pts) qui a gagné tous ses matches et Tottenham (2e, 10 pts) ont déjà validé leurs billets pour les huitièmes, deux tickets restent à distribuer dans les deux autres poules.

L'Atlético Madrid (2e, 7 pts) n'a ainsi pas le droit à l'erreur dans le groupe D.

La formation dirigée par Diego Simeone sera qualifiée si elle bat le Lokomotiv Moscou (4e, 3 pts), ou si le Bayer Leverkusen (3e, 6 pts) ne bat pas la Juventus Turin (1er, 13 pts), déjà qualifiée.

Derrière Manchester City (1er, 11 pts) et sans entrer dans les détails, tout reste encore possible au sein du groupe C pour le Shakhtar (2e, 6 pts) qui est a priori le mieux placé, le Dinamo Zagreb (3e, 5 pts) et l'Atalanta Bergame de Timothy Castagne (4e, 4 pts).

Au Parc des Princes, la réception de Galatasaray (4e, 2 pts), sera sous haute surveillance en tribunes en raison des violents affrontements entre supporters des deux camps ayant entaché le dernier duel européen entre les deux clubs, le 13 mars 2001.

Victoire ou nul du PSG

Une victoire (ou un match nul) des Parisiens qualifierait d'office le Club Bruges (3e, 3 pts) pour les seizièmes de finale de l'Europa League.

Le vice-champion de Belgique n'aura même pas à se soucier du résultat se son rival turc s'il réalise l'exploit de renverser le Real Madrid (2e, 8 pts) au Jan Breydel Stadion, comme il avait d'ailleurs déjà failli y parvenir au match aller à Bernabeu (0-2 puis 2-2).

En cas d'égalité entre les deux équipes c'est Bruges qui passe, grâce au goal égalisateur (1-1, 0-0 à l'aller) signé Krépin Diatta dans les arrêts de jeu, le 26 novembre à Istanbul.

Bref les chances brugeoises de passer méritoirement l'hiver au chaud sont grandes.

Parce que le champion de Turquie n'a qu'une option favorable: gagner au Parc des Princes, et espérer que Bruges n'en fasse pas autant contre la bande à Thibaut Courtois...

S'il n'y a plus de suspense dans le groupe B, où le Bayern Munich (1er, 15 pts) qui a gagné tous ses matches et Tottenham (2e, 10 pts) ont déjà validé leurs billets pour les huitièmes, deux tickets restent à distribuer dans les deux autres poules. L'Atlético Madrid (2e, 7 pts) n'a ainsi pas le droit à l'erreur dans le groupe D. La formation dirigée par Diego Simeone sera qualifiée si elle bat le Lokomotiv Moscou (4e, 3 pts), ou si le Bayer Leverkusen (3e, 6 pts) ne bat pas la Juventus Turin (1er, 13 pts), déjà qualifiée. Derrière Manchester City (1er, 11 pts) et sans entrer dans les détails, tout reste encore possible au sein du groupe C pour le Shakhtar (2e, 6 pts) qui est a priori le mieux placé, le Dinamo Zagreb (3e, 5 pts) et l'Atalanta Bergame de Timothy Castagne (4e, 4 pts). Au Parc des Princes, la réception de Galatasaray (4e, 2 pts), sera sous haute surveillance en tribunes en raison des violents affrontements entre supporters des deux camps ayant entaché le dernier duel européen entre les deux clubs, le 13 mars 2001. Une victoire (ou un match nul) des Parisiens qualifierait d'office le Club Bruges (3e, 3 pts) pour les seizièmes de finale de l'Europa League. Le vice-champion de Belgique n'aura même pas à se soucier du résultat se son rival turc s'il réalise l'exploit de renverser le Real Madrid (2e, 8 pts) au Jan Breydel Stadion, comme il avait d'ailleurs déjà failli y parvenir au match aller à Bernabeu (0-2 puis 2-2). En cas d'égalité entre les deux équipes c'est Bruges qui passe, grâce au goal égalisateur (1-1, 0-0 à l'aller) signé Krépin Diatta dans les arrêts de jeu, le 26 novembre à Istanbul. Bref les chances brugeoises de passer méritoirement l'hiver au chaud sont grandes. Parce que le champion de Turquie n'a qu'une option favorable: gagner au Parc des Princes, et espérer que Bruges n'en fasse pas autant contre la bande à Thibaut Courtois...