LES FAVORIS

L'Algérie : Le lauréat sortant
...

L'Algérie : Le lauréat sortantChampion d'Afrique en titre et vainqueur de la Coupe arabe voici quelques semaines, l'Algérie connaît une période faste sous la houlette du sélectionneur national Djamel Belmadi (45 ans). L'ancien milieu de terrain de l'Olympique de Marseille, de Manchester City et de Southampton, entre autres, a déjà connu le succès en tant qu'entraîneur des Qataris d'Al-Duhail (l'actuel club de Toby Alderweireld), avec lesquels il a remporté sept des douze titres possibles entre 2015 et 2018....Belmadi a succédé à l'icône algérienne Rabah Madjer à la tête des Fennecs en 2018. La première année a été instable. Après une phase de qualification difficile pour la Coupe d'Afrique des Nations 2019, il semblait qu'après Milovan Rajevac, Georges Leekens, Lucas Alcaraz et Madjer, Belmadi soit le prochain sélectionnaire contraint à faire ses valises après seulement quelques duels.Dans son costume d'outsider, l'Algérie s'est finalement frayée un chemin jusqu'en finale lors de la dernière édition de la Coupe d'Afrique des Nations. Pendant toute la durée du tournoi, elle n'a concédé que... deux buts, le premier tombant seulement en quart de finale contre la Côte d'Ivoire. Comme lors de leur duel en phase de groupe, les Algériens ont remporté la finale 1-0 contre le Sénégal, pourtant largement favori.Devant la défense, Ismaël Bennacer, le contrôleur, a été désigné meilleur joueur du tournoi en 2019 et ses performances lui ont permis de s'offrir un transfert au Milan AC. Riyad Mahrez est évidemment la grande star et le capitaine de l'Algérie. Avec Ramy Bensebaini (Borussia Mönchengladbach), Aïssa Mandi (Villarreal) et Youcef Atal (OGC Nice), la ligne arrière des Fennecs possède trois joueurs issus d'un championnat européen de premier plan.En pointe, Belmadi a le choix entre Saïd Benrahma (West Ham United), Islam Slimani (Olympique Lyonnais), Adam Ounas (Naples) et les trentenaires évoluant au Qatar Yacine Brahimi et Bagdad Bounedjah, buteur en finale il y a deux ans.Sénégal : un casting impressionnantLe Sénégal est actuellement le 20e au classement de la FIFA et donc le pays africain le mieux classé. Les attentes à l'égard de l'équipe sont élevées depuis de nombreuses années. Le sélectionneur national Aliou Cissé, en poste depuis 2015, peut s'appuyer sur un magnifique arsenal de joueurs. L'attaquant de Liverpool Sadio Mané et le défenseur de Naples Kalidou Koulibaly sont les pièces maîtresses de cet effectif de grande qualité. Dans leur sillage, de nombreux talents sénégalais ont émergé ces dernières années.Les Lions de la Teranga affichent un niveau de performance constant depuis des années. Cette année, l'équipe s'est qualifiée aisément pour les barrages permettant de décrocher un billet pour la prochaine Coupe du monde. En 2019 en Égypte, l'équipe a atteint la finale en tant que grand favori, comme prévu. Étrangement, le Sénégal n'a concédé que deux buts pendant tout le tournoi : un but de l'Algérie en phase de groupe et un autre en finale du même adversaire. En phase de groupe, c'est le gardien de Chelsea Édouard Mendy qui avait été repêcher le ballon au fond de ses filets, tandis qu'en finale, c'est son rival Alfred Gomis (qui l'a remplacé au Stade rennais) qui était entre les perches. Cissé est l'un des rares managers d'équipes nationales africaines à posséder deux gardiens de but de haut niveau et toutes les autres lignes présentent également des joueurs connus en Europe. Koulibaly et Abdou Diallo (Paris Saint-Germain) forment le duo central de la défense, le couloir droit est occupé par Bouna Sarr, réserviste au Bayern Munich et à gauche, Saliou Ciss (AS Nancy) s'est imposé comme une valeur sûre. Idrissa Gueye est un pion important du milieu de terrain. Au PSG, il est le porteur d'eau qui évolue dans le dos de Messi, Neymar et Mbappé, et dans son rôle international, il occupe la même fonction. Les artistes se trouve au sein de la division offensive sénégalaise. Mané évolue souvent dans un rôle libre, tandis que sur les ailes, les Lions de la Teranga peuvent compter sur Ismaïla Sarr (Watford), Keita Baldé (Cagliari) et Bamba Dieng (Marseille). Pour le numéro 9, les Sénégalais peuvent aussi compter sur un point d'ancrage solide et un finisseur efficace. Famara Diédhiou, qui défend les couleurs du club turc d'Alanyaspor, est celui qui s'est le mieux imposer dans ce rôle au cours des six derniers mois. On signalera que, Sarr, le meilleur joueur de Watford, manquera le début du tournoi en raison d'une blessure au genou. Il ne sera probablement disponible qu'à partir des quarts de finale.Cameroun : un pays hôte bien nerveuxL'entraîneur du Cameroun ne semblait pas du tout gêné par le fait qu'André Onana n'avait plus joué depuis neuf mois. Neuf jours après la fin de sa suspension pour dopage, le gardien de but a été immédiatement titularisé lors du match de qualification pour la Coupe du monde contre le Malawi, le 13 novembre. Onana a gardé le zéro et a récidivé trois jours plus tard lors du choc décisif contre la Côte d'Ivoire. Grâce à ces deux victoires, le Cameroun s'est qualifié pour les barrages pour un billet pour la Coupe du Monde. Pour l'entraîneur António Conceição, le joueur de l'Ajax est un pion indispensable dans la quête d'un sixième titre africain. Successeur de Clarence Seedorf, le Portugais de 60 ans a insisté sur l'importance de la discipline défensive depuis sa nomination, en septembre 2019. Onana rassure la ligne arrière et a appris à performer dans des conditions stressantes à l'Ajax. Le fait qu'on lui ait immédiatement fait confiance et qu'il ait pris la place du gardien de l'OFI Crète Devis Epassy n'a pas été une décision difficile à prendre pour Conceição. Onana est revenu à un grand niveau de forme. Sur les huit derniers matches, le Cameroun a gardé ses filets inviolés à six reprises.L'arrière-garde est donc le fondement de l'équipe. On y retrouve des visages familiers de la Pro League comme Michael Ngadeu (La Gantoise) et Collins Fai (Standard de Liège). Au milieu de terrain, André-Frank Zambo-Anguissa est devenu le joueur le plus important. Il a réalisé une excellente première partie de saison avec Naples, où il s'est révélé être un excellent renfort grâce à ses capacités de course, sa force et son dynamisme. En attaque, le choix est large pour le sélectionneur. Vincent Aboubakar (Al Nassr), Eric Maxim Choupo-Moting (Bayern Munich) et Karl Toko Ekambi (Olympique Lyonnais) sont des joueurs expérimentés et il y a quatre ans, Christian Bassogog est devenu, à la surprise générale, le joueur favori du Cameroun en étant nommé joueur du tournoi lors du sacre des Lions Indomptables en 2017 sous la direction d'Hugo Broos. En tant que sociéraire du modeste club danois d'Aalborg BK, cette désignation lui a valu un transfert financièrement intéressant en Chine. Là-bas, Bassogog joue pour Shanghai Shenhua depuis cette année.Pour Conceição, la pression est grande. En tant qu'entraîneur du pays organisateur, il a reçu pour mission d'atteindre au moins la finale et de qualifier les Lions Indomptables pour la Coupe du monde en mars. Il sera tenu à l'oeil par l'icône de tout un pays. Samuel Eto'o a en effet été élu président de la Fédération camerounaise de football voici trois semaines.Le Maroc et la rigueur de fer de coach VahidSe débarrasser de toute forme d'égoïsme au sein de l'équipe. L'entraîneur national Vahid Halilhodzic devra mettre les vedettes marocaines au pas. Cela a eu pour conséquence de ne plus convoquer Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui, entre autres. Comme c'était déjà le cas lors de son mandat chez le voisin algérien, Halilhodzic a fait du Maroc une collectif travailleur dans laquelle les dispositions défensives sont sacro-saintes. Dans neuf des dix duels disputés en 2021, l'adversaire du Maroc n'a pas marqué.Achraf Hakimi est devenu la principale attraction de l'équipe. L'ancien joueur du FC Bruges, Sofyan Amrabat, est un élément important du milieu de terrain. Un autre joueur de renom dans la sélection initiale était l'attaquant de Barcelone Abde Ezde. Il a cependant décliné l'invitation après avoir été contacté par la fédération espagnole. Halilhodzic a donc fait appel à une des attractions de notre Pro League, Tarik Tissoudali (La Gantoise), pour le remplacer.Ghana, sous la houlette d'une vieille connaissanceLe Ghana a retrouvé l'entraîneur qui l'avait mené à la finale de la Coupe d'Afrique et surtout aux quarts de finale de la Coupe du monde en 2010. Sous la direction de Milovan Rajevac, la fédération ghanéenne espère que cette fois l'équipe ira plus loin que le huitième de finale d'il y a deux ans. Le Ghana est normalement une certitude dans le top 4 du continent africain. Lors de six des sept dernières éditions, elle a atteint le dernier carré.Jordan Ayew (Crystal Palace), André Ayew (Al-Sadd) et Thomas Partey (Arsenal) sont les joueurs les plus connus. L'unique Kamaldeen Sulemana (Stade rennais), âgé de dix-neuf ans, pourrait devenir l'un des favoris du tournoi en tant que dribbleur. Et une chose est sûre, Luis Suarez ne pourra pas être là pour jouer les gardiens de fortune.Une Côte d'Ivoire avec un léger parfum de sorcier blanc Assistant d'Hervé Renard, Patrice Beaumelle (43 ans) a été étroitement associé à la victoire de la Côte d'Ivoire en Coupe d'Afrique en 2015 sous la conduite de celui qu'on surnomme le "Sorcier blanc". En mars 2020, Beaumelle se voit confier la responsabilité de l'équipe en tant qu'entraîneur principal. Un an auparavant, il n'avait pas suivi Renard au sein de l'équipe nationale d'Arabie Saoudite. Que le Français soit encore à la tête des Eléphants peut être qualifié de petit miracle. La Côte d'Ivoire n'a pas réussi à se qualifier pour les barrages donnant le droit à peut-être gagner un billet pour le Mondial au Qatar. Pendant ce tournoi, Beaumelle devra atteindre au moins les demi-finales. C'est l'une des conditions qui lui a été imposée en vue d'une prolongation de contrat.En termes de matériel de jeu, les Eléphants possèdent quelques beaux atouts et l'élimination prématurée de la Coupe du monde pourrait être une source de motivation supplémentaire. Avec Nicolas Pépé (Arsenal), le meilleur buteur de la Ligue des champions Sébastien Haller et le milieu de terrain de Crystal Palace Wilfried Zaha, la ligne d'attaque dispose des moyens pour faire des dégâts. Franck Kessié est un joueur clé à l'AC Milan, Ibrahim Sangaré se développe bien au PSV et Jean Michael Seri est un joueur important de Fulham. Willy Boly (Wolverhampton Wanderers), Eric Bailly (Manchester United), Odilon Kossounou (Bayer Leverkusen), Serge Aurier (Villarreal) et Maxwel Cornet (Burnley) sont cinq des défenseurs dont peut disposer Beaumelle. Et il faut avouer que pour le niveau africain, ça a de la gueule.Mali, des Traoré et un potentiel connu des recruteursLe Mali est très souvent mentionné comme un outsider potentiel du tournoi. Les Ouest-Africains n'ont pourtant pas dépassé la phase de groupe ou les huitièmes de finale lors des trois dernières éditions, mais les recruteurs du monde entier connaissent le potentiel de ce pays depuis longtemps.Ces dernières années, de nombreux jeunes joueurs maliens ont trouvé le chemin de l'Europe. Amadou Haidara, Mohamed Camara et Diadie Samassékou, par exemple, ont été repérés par le Red Bull Salzburg. Haidara joue pour le RB Leipzig depuis 2019 et Samassékou est passé à Hoffenheim la même année. Yves Bissouma a attiré l'attention de clubs de Premier League à Brighton & Hove Albion et Moussa Djenepo est sous contrat à Southampton, après un passage par le Standard.On se réjouit aussi de voir les Traoré sur le terrain. Cinq ont été sélectionnés et quatre d'entre eux devraient avoir une place de titulaire. Hamari Traoré (Stade Rennais) est l'arrière droit, Charles Traoré (FC Nantes) occupe l'aile gauche, Adama Malouda Traoré (Sheriff Tiraspol) est l'ailier droit et enfin Adama Noss Traoré (Hatayspor) est un milieu de terrain dynamique, véritable plaque tournante du Mali.