En 2018, pas moins de trois Belges avaient terminé dans le top-15 avec Eden Hazard (8e), Kevin De Bruyne (9e), et Thibaut Courtois (14e). On rappellera que Paul Van Himst, en 1965, et Wilfried Van Moer, en 1980, s'étaient classés quatrièmes, le meilleur résultat belge dans l'histoire du Ballon d'Or.

Vice-champion du monde, Luka Modric avait mis fin l'année dernière au règne de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, lauréats des dix derniers trophées. Le Croate avait devancé Ronaldo, Antoine Griezmann, Kylian Mbappé et Messi.

Après l'apparition du Ballon d'Or féminin en 2018, enlevé par la Norvégienne Ada Hegerberg, une nouveauté fera aussi son apparition cette année. En effet, le Trophée Yachine viendra récompenser le meilleur gardien de la saison. Lauréat en 1963, Lev Yachine est le seul gardien à avoir reçu le Ballon d'Or, qui a généralement couronné des joueurs à vocation offensive. La liste des dix nommés à cette nouvelle distinction sera aussi révélée lundi par France Football. A noter qu'il y aura 20 nommés pour le Ballon d'Or féminin et 10 pour le Trophée Kopa, celui du meilleur joueur de moins de 21 ans dont Mbappé est le favori à sa propre succession.

Les jurys (180 journalistes du monde entier pour les prix masculins, 50 journalistes spécialisés pour le football féminin) pourront ensuite voter. Les vainqueurs seront connus le 2 décembre lors d'une soirée organisée au Théâtre du Châtelet. A noter que l'Ivoirien Didier Drogba, ancien joueur de l'OM et de Chelsea, fera son apparition en tant que maître de cérémonie.