"Il est resté trois ans au Bayern et il a fait progresser l'équipe, mais les joueurs étaient soulagés qu'il s'en aille, tant il était exigeant. Un entraîneur comme Pep Guardiola ne peut pas s'attarder plus de quatre ou cinq saisons dans un club. Or, c'est ce qu'il a fait à Manchester City. Je pense que Guardiola atteint sa date de péremption." Ce sont les propos de Dietmar Hamann, l'ancien médian allemand de City, devenu consultant. Il n'est pas le seul à critiquer l'entraîneur espagnol. Manchester City a mal débuté le championnat. Jamais encore une formation entraînée par Guardiola n'avait gagné moins de dix points après cinq journées de compétition.

Le Catalan, qui a reçu Liverpool ce dimanche (1-1), a entamé sa cinquième saison chez les Citizens. Selon la direction, le coach ibérique reste "la bonne personne à la bonne place", mais elle ne laisse rien filtrer à propos d'une prolongation de contrat. Entre-temps, les rumeurs d'un retour de Guardiola au FC Barcelone enflent. Plus tôt cette année, l'ancien président Joan Laporta s'était déjà fait fort de ramener au Barça l'entraîneur qui lui avait valu tant de succès. Victor Font, un des principaux candidats à présidence, a déclaré la semaine passée qu'il estimait important que des monuments du clubs "comme Guardiola, Xavi, Iniesta et Puyol" reviennent au Camp Nou. Font avait auparavant précisé que Ronald Koeman n'était pas son choix personnel pour le poste d'entraîneur: il aurait préféré engager Xavi. Le candidat-président a ensuite fait marche arrière et a voulu Xavi pour le poste de manager général. Afin de laisser la place libre à Pep Guardiola?

"Il est resté trois ans au Bayern et il a fait progresser l'équipe, mais les joueurs étaient soulagés qu'il s'en aille, tant il était exigeant. Un entraîneur comme Pep Guardiola ne peut pas s'attarder plus de quatre ou cinq saisons dans un club. Or, c'est ce qu'il a fait à Manchester City. Je pense que Guardiola atteint sa date de péremption." Ce sont les propos de Dietmar Hamann, l'ancien médian allemand de City, devenu consultant. Il n'est pas le seul à critiquer l'entraîneur espagnol. Manchester City a mal débuté le championnat. Jamais encore une formation entraînée par Guardiola n'avait gagné moins de dix points après cinq journées de compétition. Le Catalan, qui a reçu Liverpool ce dimanche (1-1), a entamé sa cinquième saison chez les Citizens. Selon la direction, le coach ibérique reste "la bonne personne à la bonne place", mais elle ne laisse rien filtrer à propos d'une prolongation de contrat. Entre-temps, les rumeurs d'un retour de Guardiola au FC Barcelone enflent. Plus tôt cette année, l'ancien président Joan Laporta s'était déjà fait fort de ramener au Barça l'entraîneur qui lui avait valu tant de succès. Victor Font, un des principaux candidats à présidence, a déclaré la semaine passée qu'il estimait important que des monuments du clubs "comme Guardiola, Xavi, Iniesta et Puyol" reviennent au Camp Nou. Font avait auparavant précisé que Ronald Koeman n'était pas son choix personnel pour le poste d'entraîneur: il aurait préféré engager Xavi. Le candidat-président a ensuite fait marche arrière et a voulu Xavi pour le poste de manager général. Afin de laisser la place libre à Pep Guardiola?