Jonathan Legear (26) n'est plus le seul ancien joueur de Jupiler Pro League au Terek Grozny. Il y a été rejoint le 20 février par son ex-équipier anderlechtois Kanu (25) et, depuis peu, par l'ancien joueur de Zulte Waregem Jeremy Bokila (24) ainsi que par l'ex-Standardman Georgh Grosav (22). Les Russes ont dépensé pas moins de 800.000 € pour s'offrir les services du premier et même 2 millions d'euros pour acquérir le deuxième. Il faut dire qu'après huit journées, ils s'étaient retrouvés dans les bas-fonds du classement en compagnie d'Anzhi, qui a vu partir ses stars.

Huitième (sur seize) la saison dernière, le Terek Grozny voudrait donc se rapprocher du Zenit et des clubs moscovites (CSKA, Spartak et Lokomotiv). Boris Bogdanov, chef de la cellule football du site internet russe Sportbox, doute cependant que le club compte encore beaucoup sur Legear qui, en Russie aussi, est souvent blessé. " Il est entré à trois minutes de la fin du premier match de championnat, à Rostov ", dit Bogdanov. " Par la suite, il fut titularisé contre Amkar (1-1), où il joua 87 minutes et reçut un carton jaune. Mais face à Rubin Kazan (0-0), il était à nouveau sur le banc et n'est pas entré au jeu. Ensuite, de début août à la mi-septembre, il n'a pas été repris suite à un problème au genou. En fait, il est plus souvent à l'infirmerie qu'à l'entraînement, ce qui l'oblige à repartir à chaque fois de zéro. "

D'après notre interlocuteur, Jona ne serait pas totalement heureux à Grozny et ce, malgré un salaire annuel de 1,8 million d'euros. " Il est arrivé en 2011 à la demande de Ruud Gullit qui était très prudent avec lui ", dit Bogdanov. " Mais tant Stanislav Cherchesov que Yuri Krasnozhan lui préfèrent l'international polonais Maciej Rybus. L'hiver dernier, lorsque celui-ci se blessa, la direction interdit à Legear de partir au Lokomotiv Moscou mais nous n'avons pas l'impression que Legear fera de vieux os en Russie. " Le week-end passé, pour les besoins de la rencontre face au Zenit Saint-Pétersbourg (perdue par ailleurs 2-0), le Liégeois ne figurait pas dans le noyau des 18.

Par Frédéric Vanheule

Jonathan Legear (26) n'est plus le seul ancien joueur de Jupiler Pro League au Terek Grozny. Il y a été rejoint le 20 février par son ex-équipier anderlechtois Kanu (25) et, depuis peu, par l'ancien joueur de Zulte Waregem Jeremy Bokila (24) ainsi que par l'ex-Standardman Georgh Grosav (22). Les Russes ont dépensé pas moins de 800.000 € pour s'offrir les services du premier et même 2 millions d'euros pour acquérir le deuxième. Il faut dire qu'après huit journées, ils s'étaient retrouvés dans les bas-fonds du classement en compagnie d'Anzhi, qui a vu partir ses stars.Huitième (sur seize) la saison dernière, le Terek Grozny voudrait donc se rapprocher du Zenit et des clubs moscovites (CSKA, Spartak et Lokomotiv). Boris Bogdanov, chef de la cellule football du site internet russe Sportbox, doute cependant que le club compte encore beaucoup sur Legear qui, en Russie aussi, est souvent blessé. " Il est entré à trois minutes de la fin du premier match de championnat, à Rostov ", dit Bogdanov. " Par la suite, il fut titularisé contre Amkar (1-1), où il joua 87 minutes et reçut un carton jaune. Mais face à Rubin Kazan (0-0), il était à nouveau sur le banc et n'est pas entré au jeu. Ensuite, de début août à la mi-septembre, il n'a pas été repris suite à un problème au genou. En fait, il est plus souvent à l'infirmerie qu'à l'entraînement, ce qui l'oblige à repartir à chaque fois de zéro. "D'après notre interlocuteur, Jona ne serait pas totalement heureux à Grozny et ce, malgré un salaire annuel de 1,8 million d'euros. " Il est arrivé en 2011 à la demande de Ruud Gullit qui était très prudent avec lui ", dit Bogdanov. " Mais tant Stanislav Cherchesov que Yuri Krasnozhan lui préfèrent l'international polonais Maciej Rybus. L'hiver dernier, lorsque celui-ci se blessa, la direction interdit à Legear de partir au Lokomotiv Moscou mais nous n'avons pas l'impression que Legear fera de vieux os en Russie. " Le week-end passé, pour les besoins de la rencontre face au Zenit Saint-Pétersbourg (perdue par ailleurs 2-0), le Liégeois ne figurait pas dans le noyau des 18.Par Frédéric Vanheule