Les barrages européens pour le Mondial 2022 (21 novembre - 18 décembre) afin d'attribuer les trois derniers tickets réservés au Vieux Continent s'annoncent intenses et serrés. Onze nations, après la disqualification de la Russie, sont réparties en trois voies, jouées sur deux tours avec des demi-finales et une finale dans chacune des voies.

Le Portugal et l'Italie, potentiels adverses en finale de la voie C, devront d'abord remporter leur demie pour se livrer à un duel dont l'issue laissera forcément un cador sur le carreau. La Squadra, championne d'Europe, semble avoir un premier match à sa portée contre la Macédoine du Nord jeudi à Palerme alors que le Portugal défiera la Turquie simultanément à Porto. Déjà absente au Mondial 2018, l'Italie n'a plus le droit à l'erreur, elle qui n'a jamais manqué deux Coupes du monde de rang.

Dans la voie B, la Pologne est déjà assurée de disputer la finale après la disqualification de la Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Les Polonais défieront le vainqueur du duel entre la Suède et la République tchèque, qui s'affrontent jeudi à Solna.

Ronaldo mènera-t-il sa sélection au Mondial ?, iStock
Ronaldo mènera-t-il sa sélection au Mondial ? © iStock

La voie A est elle aussi perturbée par la guerre à l'ouest de l'Europe car le match entre l'Écosse et l'Ukraine a été reporté en juin. Dès lors, le vainqueur de pays de Galles/Autriche de jeudi devra attendre pour connaître son adversaire en finale, elle aussi reportée. Les trois vainqueurs finaux viendront s'ajouter à la liste des 10 pays européens déjà qualifiés pour la grand-messe du football mondial au Qatar : l'Allemagne, l'Angleterre, la Belgique, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, la France, les Pays-Bas, la Serbie et la Suisse. La lutte à l'accession au rendez-vous qatari fait aussi rage sur les autres continents. En Amérique du Sud, le Brésil et l'Argentine ont déjà validé leur ticket à deux journées de la fin. L'Équateur et l'Uruguay sont les mieux placés pour décrocher les deux dernières places directement qualificatives. Le cinquième devra passer par un barrage intercontinental contre un représentant asiatique.

Afrique : dix nations pour cinq billets

En Afrique, dix nations vont se disputer, sous forme de barrages en matches aller-retour, les cinq tickets réservés à la Confédération africaine de football (CAF). Deux affiches sortent du lot avec l'Égypte de Mohamed Salah contre le Sénégal de Sadio Mané dans un remake de la dernière finale de la Coupe d'Afrique, ainsi que le duel entre le Cameroun et l'Algérie.

Amérique du Nord et latine : un dernier billet à attribuer

Le Canada, les États-Unis et le Mexique occupent actuellement les trois premières places du tour finale de la CONCACAF, directement qualificatives pour le Mondial. A trois journées de l'épilogue, la lutte pour la 4e place, qui donne accès à un barrage intercontinental contre un pays océanien, semble se résumer à un duel entre le Panama et le Costa Rica.

Asie: Trois prétendants aux deux tickets

En Asie, l'Iran et la Corée du Sud sont déjà qualifiés, comme le Qatar, pays hôte. L'Arabie saoudite, le Japon et l'Australie se jouent les deux derniers tickets directement qualificatifs dans le groupe B. Les troisièmes des deux groupes de ce 3e tour s'affronteront pour désigner le représentant asiatique lors du barrage intercontinental contre le cinquième de la zone sud-américaine.

Les barrages européens pour le Mondial 2022 (21 novembre - 18 décembre) afin d'attribuer les trois derniers tickets réservés au Vieux Continent s'annoncent intenses et serrés. Onze nations, après la disqualification de la Russie, sont réparties en trois voies, jouées sur deux tours avec des demi-finales et une finale dans chacune des voies. Le Portugal et l'Italie, potentiels adverses en finale de la voie C, devront d'abord remporter leur demie pour se livrer à un duel dont l'issue laissera forcément un cador sur le carreau. La Squadra, championne d'Europe, semble avoir un premier match à sa portée contre la Macédoine du Nord jeudi à Palerme alors que le Portugal défiera la Turquie simultanément à Porto. Déjà absente au Mondial 2018, l'Italie n'a plus le droit à l'erreur, elle qui n'a jamais manqué deux Coupes du monde de rang. Dans la voie B, la Pologne est déjà assurée de disputer la finale après la disqualification de la Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe. Les Polonais défieront le vainqueur du duel entre la Suède et la République tchèque, qui s'affrontent jeudi à Solna.La voie A est elle aussi perturbée par la guerre à l'ouest de l'Europe car le match entre l'Écosse et l'Ukraine a été reporté en juin. Dès lors, le vainqueur de pays de Galles/Autriche de jeudi devra attendre pour connaître son adversaire en finale, elle aussi reportée. Les trois vainqueurs finaux viendront s'ajouter à la liste des 10 pays européens déjà qualifiés pour la grand-messe du football mondial au Qatar : l'Allemagne, l'Angleterre, la Belgique, la Croatie, le Danemark, l'Espagne, la France, les Pays-Bas, la Serbie et la Suisse. La lutte à l'accession au rendez-vous qatari fait aussi rage sur les autres continents. En Amérique du Sud, le Brésil et l'Argentine ont déjà validé leur ticket à deux journées de la fin. L'Équateur et l'Uruguay sont les mieux placés pour décrocher les deux dernières places directement qualificatives. Le cinquième devra passer par un barrage intercontinental contre un représentant asiatique.En Afrique, dix nations vont se disputer, sous forme de barrages en matches aller-retour, les cinq tickets réservés à la Confédération africaine de football (CAF). Deux affiches sortent du lot avec l'Égypte de Mohamed Salah contre le Sénégal de Sadio Mané dans un remake de la dernière finale de la Coupe d'Afrique, ainsi que le duel entre le Cameroun et l'Algérie. Le Canada, les États-Unis et le Mexique occupent actuellement les trois premières places du tour finale de la CONCACAF, directement qualificatives pour le Mondial. A trois journées de l'épilogue, la lutte pour la 4e place, qui donne accès à un barrage intercontinental contre un pays océanien, semble se résumer à un duel entre le Panama et le Costa Rica. En Asie, l'Iran et la Corée du Sud sont déjà qualifiés, comme le Qatar, pays hôte. L'Arabie saoudite, le Japon et l'Australie se jouent les deux derniers tickets directement qualificatifs dans le groupe B. Les troisièmes des deux groupes de ce 3e tour s'affronteront pour désigner le représentant asiatique lors du barrage intercontinental contre le cinquième de la zone sud-américaine.