"Vous pouvez poser cette question dans le vestiaire si vous avez les c... de faire ça", a-t-il lancé à un journaliste en conférence de presse, en réponse à une question sur le niveau de jeu du PSG. "Parce qu'il y a des joueurs qui sont morts, ils ont tout donné! Je suis fatigué de répondre à des attentes comme ça! Si vous avez le courage, vous pouvez poser cette question dans le vestiaire. Ils sont finis, tous !", a-t-il asséné.

Un peu plus tôt, il a répondu sèchement à un journaliste de RMC Sport qui lui demandait si le PSG était "moins fort que la saison dernière".

"C'est une excellente question pour votre expert. On peut discuter de cette question toute la semaine", a-t-il lâché.

"Je sais très bien qu'on attend plus du PSG, mais si on regarde sérieusement notre situation, on avait besoin d'une victoire et on a une victoire", a relevé l'entraîneur du PSG, désormais 2e de son groupe devant Leipzig, à égalité de points, et trois longueurs derrière Manchester United.

Tuchel a voulu retenir "le coeur, la solidarité, l'effort de rester ensemble", parce que dans cette "situation difficile", le PSG "peut toujours compter sur (sa) solidarité".

"Si on a une grande performance mais pas une victoire, c'est quoi?", a rétorqué Tuchel. "On a joué aujourd'hui pour faire quoi? Avec cette équipe-là, avec des blessures, qu'est-ce que vous attendez?". "C'était un défi de gagner et on a gagné", a-t-il préféré retenir.

Tuchel, de plus en plus esseulé à Paris et en fin de contrat en juin prochain, joue très gros lors des prochains matches du PSG, et en premier lieu mercredi prochain, lors d'un déplacement crucial à Manchester.

"Vous pouvez poser cette question dans le vestiaire si vous avez les c... de faire ça", a-t-il lancé à un journaliste en conférence de presse, en réponse à une question sur le niveau de jeu du PSG. "Parce qu'il y a des joueurs qui sont morts, ils ont tout donné! Je suis fatigué de répondre à des attentes comme ça! Si vous avez le courage, vous pouvez poser cette question dans le vestiaire. Ils sont finis, tous !", a-t-il asséné.Un peu plus tôt, il a répondu sèchement à un journaliste de RMC Sport qui lui demandait si le PSG était "moins fort que la saison dernière"."C'est une excellente question pour votre expert. On peut discuter de cette question toute la semaine", a-t-il lâché."Je sais très bien qu'on attend plus du PSG, mais si on regarde sérieusement notre situation, on avait besoin d'une victoire et on a une victoire", a relevé l'entraîneur du PSG, désormais 2e de son groupe devant Leipzig, à égalité de points, et trois longueurs derrière Manchester United.Tuchel a voulu retenir "le coeur, la solidarité, l'effort de rester ensemble", parce que dans cette "situation difficile", le PSG "peut toujours compter sur (sa) solidarité". "Si on a une grande performance mais pas une victoire, c'est quoi?", a rétorqué Tuchel. "On a joué aujourd'hui pour faire quoi? Avec cette équipe-là, avec des blessures, qu'est-ce que vous attendez?". "C'était un défi de gagner et on a gagné", a-t-il préféré retenir. Tuchel, de plus en plus esseulé à Paris et en fin de contrat en juin prochain, joue très gros lors des prochains matches du PSG, et en premier lieu mercredi prochain, lors d'un déplacement crucial à Manchester.