On pensait ce genre de situations réléguées aux tréfonds de l'Histoire de la ségrégation. Il n'en est apparemment rien pour une poignée de supporters de l'équipe de foot de Chelsea. Ces derniers ont refusé qu'un homme de couleur entre dans une rame de métro mardi en chantant ""We're racist and that's the way we like it", en français dans le texte: "Nous sommes racistes et c'est ce qui nous plaît". Le parquet de Paris s'est saisi de l'affaire

L'incident s'est déroulé vers 19h30, mardi, à la station Richelieu-Drouot, sur la ligne 9, qui dessert le Parc des Princes, un peu avant le match PSG-Chelsea. Le parquet de Paris a confirmé à L'Express l'ouverture d'une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif".

"Nous sommes racistes"

Une vidéo amateur de moins d'une minute a été diffusée par le Guardian. Dans ce court film filmé par Paul Nolan, un Britannique vivant à Paris, on voit des fans de Chelsea refuser qu'un passager noir monte à bord. L'homme insiste. Les supporters font alors front, bombent le torse, et chantent en choeur (en anglais): "Nous sommes racistes, nous sommes racistes, et c'est ce qui nous plaît". Sur les images de la vidéo, les visages des supporters dans le wagon sont clairement identifiables.

"Pas sa place dans le football"

"Un tel comportement est odieux et n'a pas sa place dans le football ou dans notre société", a réagi le club, qui a fait match nul face au PSG (1-1). "Nous allons soutenir toute action pénale contre les personnes impliquées et s'il devait y avoir des preuves de l'implication de détenteurs d'abonnements pour la saison ou de membres du club, le club prendrait les mesures les plus fortes possibles contre eux, y compris des mesures d'interdiction", a-t-il assuré.

De nombreuses réactions sur les réseaux sociaux

"Fans de Chelsea, gardez votre mépris pour ceux du train, je suis sûr que vous voudriez les voir interdits d'abonnements à votre club", a tweeté l'ancien attaquant international anglais Stan Collymore.

L'Equipe rapporte que les autorités britanniques ont prononcé 19 interdictions de stade à l'encontre de supporters de Chelsea pour des chants racistes.

On pensait ce genre de situations réléguées aux tréfonds de l'Histoire de la ségrégation. Il n'en est apparemment rien pour une poignée de supporters de l'équipe de foot de Chelsea. Ces derniers ont refusé qu'un homme de couleur entre dans une rame de métro mardi en chantant ""We're racist and that's the way we like it", en français dans le texte: "Nous sommes racistes et c'est ce qui nous plaît". Le parquet de Paris s'est saisi de l'affaireL'incident s'est déroulé vers 19h30, mardi, à la station Richelieu-Drouot, sur la ligne 9, qui dessert le Parc des Princes, un peu avant le match PSG-Chelsea. Le parquet de Paris a confirmé à L'Express l'ouverture d'une enquête pour "violences volontaires en raison de la race dans un moyen de transport collectif". Une vidéo amateur de moins d'une minute a été diffusée par le Guardian. Dans ce court film filmé par Paul Nolan, un Britannique vivant à Paris, on voit des fans de Chelsea refuser qu'un passager noir monte à bord. L'homme insiste. Les supporters font alors front, bombent le torse, et chantent en choeur (en anglais): "Nous sommes racistes, nous sommes racistes, et c'est ce qui nous plaît". Sur les images de la vidéo, les visages des supporters dans le wagon sont clairement identifiables. "Un tel comportement est odieux et n'a pas sa place dans le football ou dans notre société", a réagi le club, qui a fait match nul face au PSG (1-1). "Nous allons soutenir toute action pénale contre les personnes impliquées et s'il devait y avoir des preuves de l'implication de détenteurs d'abonnements pour la saison ou de membres du club, le club prendrait les mesures les plus fortes possibles contre eux, y compris des mesures d'interdiction", a-t-il assuré. "Fans de Chelsea, gardez votre mépris pour ceux du train, je suis sûr que vous voudriez les voir interdits d'abonnements à votre club", a tweeté l'ancien attaquant international anglais Stan Collymore. L'Equipe rapporte que les autorités britanniques ont prononcé 19 interdictions de stade à l'encontre de supporters de Chelsea pour des chants racistes.