Ancelotti précède José Mourinho (Real Madrid, 7,4 millions), Fabio Capello (Russie, 6,8 millions), Marcello Lippi (Guangzhou, 5,5 millions) et Frank Rijkaard (Arabie Saoudite, 5,3 millions).

Mourinho occupe la première position si on tient compte du salaire brut et le magazine l'affiche d'ailleurs à sa une. Quelque 22 entraîneurs de clubs et huit sélectionneurs figurent dans la liste des 30 coaches les mieux rémunérés.

Parmi eux, les Italiens, au nombre de sept, sont les mieux représentés mais seuls deux d'entre eux, le sélectionneur Cesare Prandelli et l'entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, travaillent dans la Botte.

Sept entraîneurs sont actifs en Angleterre, quatre en Espagne et trois en Russie.

Huit de ces privilégiés travaillent en-dehors de l'Europe, essentiellement pour des grands clubs brésiliens. Fluminense, Corinthians, Gremio et Santos offriraient des salaires annuels nets de 3,5 à 5 millions.

Geert Foutré

Ancelotti précède José Mourinho (Real Madrid, 7,4 millions), Fabio Capello (Russie, 6,8 millions), Marcello Lippi (Guangzhou, 5,5 millions) et Frank Rijkaard (Arabie Saoudite, 5,3 millions).Mourinho occupe la première position si on tient compte du salaire brut et le magazine l'affiche d'ailleurs à sa une. Quelque 22 entraîneurs de clubs et huit sélectionneurs figurent dans la liste des 30 coaches les mieux rémunérés.Parmi eux, les Italiens, au nombre de sept, sont les mieux représentés mais seuls deux d'entre eux, le sélectionneur Cesare Prandelli et l'entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, travaillent dans la Botte.Sept entraîneurs sont actifs en Angleterre, quatre en Espagne et trois en Russie.Huit de ces privilégiés travaillent en-dehors de l'Europe, essentiellement pour des grands clubs brésiliens. Fluminense, Corinthians, Gremio et Santos offriraient des salaires annuels nets de 3,5 à 5 millions.Geert Foutré