Le président de la Fédération espagnole de football est un des trois candidats à la succession de Michel Platini, avec le Néerlandais Michael Van Praag et le Slovène Aleksander Ceferin.

Villar annonce vouloir développer et promouvoir le football, et protéger le sport du dopage et des matches truqués. Il pointe aussi la bonne santé financière de l'UEFA, dont il est vice-président depuis 2000. Le dirigeant espagnol de 66 ans assure l'intérim à la tête de l'UEFA depuis la suspension de Michel Platini.

Villar, ancien milieu de terrain de l'Athletic Bilbao, occupe le rôle de président de la Fédération espagnole de football depuis 1988.

L'UEFA doit se réunir le 14 septembre à Athènes pour élire le successeur de Michel Platini, suspendu pour quatre ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS) le 9 mai pour avoir perçu 1,8 million d'euros dans des circonstances controversées.

Le président de la Fédération espagnole de football est un des trois candidats à la succession de Michel Platini, avec le Néerlandais Michael Van Praag et le Slovène Aleksander Ceferin. Villar annonce vouloir développer et promouvoir le football, et protéger le sport du dopage et des matches truqués. Il pointe aussi la bonne santé financière de l'UEFA, dont il est vice-président depuis 2000. Le dirigeant espagnol de 66 ans assure l'intérim à la tête de l'UEFA depuis la suspension de Michel Platini. Villar, ancien milieu de terrain de l'Athletic Bilbao, occupe le rôle de président de la Fédération espagnole de football depuis 1988. L'UEFA doit se réunir le 14 septembre à Athènes pour élire le successeur de Michel Platini, suspendu pour quatre ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS) le 9 mai pour avoir perçu 1,8 million d'euros dans des circonstances controversées.