Qui va stopper Manchester City ? Pas José Mourinho, en tout cas ! Défait 3-0 ce week-end, son Tottenham n'a rien su faire face à la solidité mancunienne. Pourtant, la première période de City n'a pas été simple. Mis à part le but (sur penalty) de Rodri, l'équipe de Pep Guardiola n'a pas montré grand-chose. Il a fallu attendre la deuxième période pour voir les Citizens enclencher la deuxième et prendre le large. Alors, pourquoi City est désormais inarrêtable, alors qu'il comptait neuf points...

Qui va stopper Manchester City ? Pas José Mourinho, en tout cas ! Défait 3-0 ce week-end, son Tottenham n'a rien su faire face à la solidité mancunienne. Pourtant, la première période de City n'a pas été simple. Mis à part le but (sur penalty) de Rodri, l'équipe de Pep Guardiola n'a pas montré grand-chose. Il a fallu attendre la deuxième période pour voir les Citizens enclencher la deuxième et prendre le large. Alors, pourquoi City est désormais inarrêtable, alors qu'il comptait neuf points de retard sur Liverpool à la mi-novembre ? Trois éléments de réponse. Avant sa blessure, Kevin De Bruyne était tout simplement impressionnant. Personne ne dira le contraire. Beaucoup d'observateurs pensaient, à juste titre, que les résultats de City allaient s'en faire ressentir. Njet ! Les Citizens viennent d'enchaîner leur seizième succès de suite avec la victoire de ce week-end. C'est désormais İlkay Gündoğan qui remplit le rôle de métronome de l'entrejeu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il remplace le Belge à merveille : cette semaine, l'Allemand a inscrit un doublé et a définitivement éteint tout espoir pour les Londoniens de revenir dans le match.Le point faible à Manchester City ces dernières années était sa défense. Les joueurs de l'Espagnol marquaient beaucoup, mais encaissent énormément aussi. Mais depuis quelques mois maintenant, cette défense semble enfin s'être stabilisée. Deuxième meilleure défense d'Europe (derrière les rocs de l'Atlético de Madrid), City peut dire merci à Ruben Dias. Arrivé cet été en provenance de Benfica, il est considéré comme le véritable patron de cette défense. Après près de 500 millions d'euros dépensés dans ce secteur de jeu, Guardiola semble, enfin, avoir trouvé la formule gagnante. Cinq ans après son arrivée, il était temps ! Après un début de saison complètement raté, Pep Guardiola a su trouver une nouvelle formule gagnante pour son équipe. Déjà en difficulté la saison dernière, il n'avait pas encore réussi à refaire de City un véritable rouleau compresseur. Mais depuis quelques mois, et sa dernière défaite à Tottenham fin novembre, l'équipe du tacticien catalan semble de nouveau marcher sur la Premier League. Que ce soit Tottenham, Liverpool, Manchester United ou encore Chelsea, personne n'a réussi à les faire tomber. Manchester City n'a jamais semblé aussi puissant. Assez pour aller décrocher la Ligue des Champions rêvée par ses propriétaires qataris ? Wait and see... Arthur Gosset (st.)