Avec 1 point sur 12 au compteur, Anderlecht doit absolument remporter son dernier match à domicile du groupe C de la Ligue des Champions, ce mercredi soir contre Benfica, pour espérer passer l'hiver européen.

Praet: "on ne peut pas comparer la Ligue des Champions et le championnat"

"Nous devons nous inspirer de notre belle prestation contre le PSG (1-1). La troisième place du groupe est encore possible", a déclaré le jeune talent (19 ans) anderlechtois Dennis Praet, mardi, à la veille de la rencontre. "Nous avons joué un mauvais match à Charleroi, mais tu ne peux pas comparer le championnat et la Ligue des Champions. En Belgique, les équipes jouent défensivement contre nous. En Europe, nous avons davantage d'espaces, car l'adversaire joue aussi pour gagner. Raison pour laquelle, je me distingue plus en Europe qu'en championnat. Nous devons mettre de côté le match de Charleroi et poursuivre ce que nous avons réussi sur le terrain à Paris."

Le Louvaniste a débuté la saison dans l'axe de l'entrejeu, mais a ensuite été aligné par John van den Brom aussi bien sur le flanc gauche que sur le droit. Contre les Portugais, il évoluera à nouveau dans l'axe. "J'ai prouvé que je pouvais aussi jouer sur les flancs. Le coach m'a donné la confiance pour évoluer à toutes les places de l'entrejeu."

Après la rencontre de Charleroi, la recrue Aleksandar Mitrovic a essuyé quelques critiques. "Mitrovic a bien accepté ça. Il veut prouver ce qu'il vaut mercredi", a conclu Praet.

Van den brom: "J'ai dit à Mitovic que je n'étais pas satisfait"

"J'espère une réaction de mes joueurs après la défaite 2-1 à Charleroi", a confié l'entraîneur John van den Brom, mardi. Avant cette défaite, Anderlecht était reparti sur de bonnes bases avec un 9/9 en championnat et un partage au PSG. "On ne peut pas comparer la compétition avec la Ligue des Champions. A Charleroi, nous avons eu un jour complètement sans. C'est une chose qui malheureusement peut arriver. C'est à nous de l'évacuer aussi vite que possible. Anderlecht et Benfica doivent gagner, donc cela peut devenir un vrai choc", ajoute Van den Brom.

Le Néerlandais va devoir revoir sa composition dans la mesure où son médian américain Sacha Kljestan est suspendu après son exclusion au Parc des Princes. L'attaquant serbe Aleksandar Mitrovic, le plus cher transfert de l'histoire du club, a lui essuyé de fortes critiques après son match à Charleroi. "J'ai vu samedi des bonnes raisons d'effectuer une série de changements. Sans Kljestan, il nous manquera un joueur important, c'est à nous de trouver maintenant les bons remplacements. J'ai eu une discussion individuelle avec Mitrovic où je lui ai clairement dit que je n'étais pas satisfait", a encore déclaré le coach anderlechtois.

Jesus: "Nous devons montrer du respect, Anderlecht a une bonne équipe"

Benfica aussi a le couteau sous la gorge avec seulement quatre points. "Nous devons absolument gagner si nous voulons terminer deuxième du groupe", a déclaré l'entraîneur lisboète Jorge Jesus, mardi en conférence de presse.

"Tous les matchs sont importants, y compris notre dernier duel contre le Paris Saint-Germain. Nous regardons donc match par match. Mais c'est vrai que ce match est très important en vue de la conclusion de la phase de groupes. Nous devons montrer du respect, car Anderlecht a une bonne équipe", a ajouté Jorge Jesus. Le Portuguais est actuellement sous le coup d'une suspension de trente jours dans son pays pour avoir, fin septembre, essayé d'empêcher la police d'arrêter un supporter de Benfica au terme de la rencontre de championnat contre Vitoria Guimaraes. Une suspension qui n'a pas de conséquence en Europe, où il peut s'installer sur son banc de touche.

Benfica, revenu à 1 point de Porto après quatre victoires de rang en championnat, sera privé de sa star Oscar Cardozo, blessé au dos. Le latéral gauche brésilien Guilherme Siqueira sera lui aussi absent.

"Il y a beaucoup de pression, mais je suis sûr que nous pouvons gagner ici. Tout ce qui compte, c'est la victoire. Anderlecht est considéré comme une bonne équipe, mais nous sommes prêts", a déclaré l'arrière-droit uruguayen Maxi Perreira.

Avec 1 point sur 12 au compteur, Anderlecht doit absolument remporter son dernier match à domicile du groupe C de la Ligue des Champions, ce mercredi soir contre Benfica, pour espérer passer l'hiver européen. Praet: "on ne peut pas comparer la Ligue des Champions et le championnat" "Nous devons nous inspirer de notre belle prestation contre le PSG (1-1). La troisième place du groupe est encore possible", a déclaré le jeune talent (19 ans) anderlechtois Dennis Praet, mardi, à la veille de la rencontre. "Nous avons joué un mauvais match à Charleroi, mais tu ne peux pas comparer le championnat et la Ligue des Champions. En Belgique, les équipes jouent défensivement contre nous. En Europe, nous avons davantage d'espaces, car l'adversaire joue aussi pour gagner. Raison pour laquelle, je me distingue plus en Europe qu'en championnat. Nous devons mettre de côté le match de Charleroi et poursuivre ce que nous avons réussi sur le terrain à Paris." Le Louvaniste a débuté la saison dans l'axe de l'entrejeu, mais a ensuite été aligné par John van den Brom aussi bien sur le flanc gauche que sur le droit. Contre les Portugais, il évoluera à nouveau dans l'axe. "J'ai prouvé que je pouvais aussi jouer sur les flancs. Le coach m'a donné la confiance pour évoluer à toutes les places de l'entrejeu." Après la rencontre de Charleroi, la recrue Aleksandar Mitrovic a essuyé quelques critiques. "Mitrovic a bien accepté ça. Il veut prouver ce qu'il vaut mercredi", a conclu Praet. Van den brom: "J'ai dit à Mitovic que je n'étais pas satisfait" "J'espère une réaction de mes joueurs après la défaite 2-1 à Charleroi", a confié l'entraîneur John van den Brom, mardi. Avant cette défaite, Anderlecht était reparti sur de bonnes bases avec un 9/9 en championnat et un partage au PSG. "On ne peut pas comparer la compétition avec la Ligue des Champions. A Charleroi, nous avons eu un jour complètement sans. C'est une chose qui malheureusement peut arriver. C'est à nous de l'évacuer aussi vite que possible. Anderlecht et Benfica doivent gagner, donc cela peut devenir un vrai choc", ajoute Van den Brom. Le Néerlandais va devoir revoir sa composition dans la mesure où son médian américain Sacha Kljestan est suspendu après son exclusion au Parc des Princes. L'attaquant serbe Aleksandar Mitrovic, le plus cher transfert de l'histoire du club, a lui essuyé de fortes critiques après son match à Charleroi. "J'ai vu samedi des bonnes raisons d'effectuer une série de changements. Sans Kljestan, il nous manquera un joueur important, c'est à nous de trouver maintenant les bons remplacements. J'ai eu une discussion individuelle avec Mitrovic où je lui ai clairement dit que je n'étais pas satisfait", a encore déclaré le coach anderlechtois. Jesus: "Nous devons montrer du respect, Anderlecht a une bonne équipe" Benfica aussi a le couteau sous la gorge avec seulement quatre points. "Nous devons absolument gagner si nous voulons terminer deuxième du groupe", a déclaré l'entraîneur lisboète Jorge Jesus, mardi en conférence de presse. "Tous les matchs sont importants, y compris notre dernier duel contre le Paris Saint-Germain. Nous regardons donc match par match. Mais c'est vrai que ce match est très important en vue de la conclusion de la phase de groupes. Nous devons montrer du respect, car Anderlecht a une bonne équipe", a ajouté Jorge Jesus. Le Portuguais est actuellement sous le coup d'une suspension de trente jours dans son pays pour avoir, fin septembre, essayé d'empêcher la police d'arrêter un supporter de Benfica au terme de la rencontre de championnat contre Vitoria Guimaraes. Une suspension qui n'a pas de conséquence en Europe, où il peut s'installer sur son banc de touche. Benfica, revenu à 1 point de Porto après quatre victoires de rang en championnat, sera privé de sa star Oscar Cardozo, blessé au dos. Le latéral gauche brésilien Guilherme Siqueira sera lui aussi absent. "Il y a beaucoup de pression, mais je suis sûr que nous pouvons gagner ici. Tout ce qui compte, c'est la victoire. Anderlecht est considéré comme une bonne équipe, mais nous sommes prêts", a déclaré l'arrière-droit uruguayen Maxi Perreira.