On résume. Douze villes accueilleront les 24 équipes qualifiées pour la phase finale de l'Euro. Toutes les villes sont regroupées par paires. Et chacune des six têtes de série (Belgique, Ukraine, Italie, Angleterre, Allemagne et Espagne), soit les 6 meilleures premières équipes de leur groupe qualificatif, est assurée de disputer au moins deux matchs à domicile.

Le couac dans l'histoire ? Parmi les têtes de série, seules l'Ukraine et la Belgique ne disposent pas de villes hôtes pour cet Euro 2020. Autre donnée à prendre en compte : l'Ukraine ne pourra pas se retrouver dans le groupe de la Russie, pour des raisons géopolitiques.

Si on fait le point, les Diables vont donc, avec quasi-certitude, se retrouver dans le groupe B (Saint-Pétersbourg et Copenhague) pour y affronter la Russie (oui, encore !) et le Danemark. L'autre possibilité auraitpu être le groupe C, mais l'interdiction de rencontre entre la Russie et l'Ukraine en a décidé autrement.

Les quatre dernières équipes qualifiées via les barrages ne seront connues qu'au mois de mars et l'identité du 3e adversaire des Diables en poules risque donc d'être connue à ce moment-là.

Ce 30 novembre, le tirage au sort de l'Euro, si on peut encore l'appeler comme tel, sera donc sans grande surprise pour les Diables.

*Groupe A : Rome et Bakou

Groupe B : Saint-Pétersbourg et Copenhague

Groupe C : Amsterdam et Bucarest

Groupe D : Londres et Glasgow

Groupe E : Bilbao et Dublin

Groupe F : Munich et Budapest