A 20 ans, le milieu offensif n'est pas encore le chef du clan flamand. Mais ses gestes décisifs, qu'il aime surtout exécuter lors des matches importants, font déjà des ravages dans les défenses adverses.

Un exemple ? Cet été à la CAN, les Lions du Sénégal entament leur compétition privés de leur buteur vedette Sadio Mané, suspendu. Aligné d'entrée par le sélectionneur Aliou Cissé contre la Tanzanie, Diatta marque le deuxième but de la victoire 2-0 des Sénégalais et est élu homme du match.

"Krépin a beaucoup d'avenir", prédit après le match son équipier Kalidou Koulibaly, impressionné par un joueur "prêt à donner 300% de lui-même".

La suite de la compétition confirme ses propos: le joueur formé à l'Oslo Football Academy de Dakar participe à tous les matches des Lions, finale comprise, et débute même la demi-finale contre la Tunisie.

Malgré sa jeunesse, le natif de Ziguinchor, en Casamance, est déjà rodé aux compétitions continentales: en 2017, il avait disputé la finale de la CAN des moins de 20 ans.

A Bruges, où il est arrivé en janvier 2018, son éclosion a été plus graduelle. Vanté pour sa "rapidité" sur le terrain lors de son recrutement, Diatta marque son premier but pour les "Blauw en Zwart" (bleu et noir) le 10 mars 2019, lors d'un déplacement victorieux à Eupen (4-0) en championnat belge.

"Je l'ai vraiment attendu pendant longtemps", commente le milieu de terrain sur le site du club. "J'espère pouvoir continuer sur ma lancée".

La C1 lui résiste

Ses souhaits ont été exaucés: depuis le début du championnat de Belgique, Diatta a inscrit 4 buts et délivré 3 passes décisives en dix matches. Et le N.11 a confirmé son goût des confrontations à fort enjeu.

Après avoir débloqué son compteur mi-septembre lors du derby face au Cercle Bruges, Diatta s'est mué une semaine plus tard en héros du "Topper" contre Anderlecht.

Pris à la gorge par un but précoce des Bruxellois, les Brugeois ont finalement remporté le choc 2-1 grâce à un but de Diatta et une frappe victorieuse du Sénégalais déviée dans le but par le gardien adverse.

"Le niveau était plus bas que lors du match de Ligue des champions" contre Galatasaray (0-0), s'est même permis de tacler l'intéressé à l'issue du match.

La C1, justement, résiste pour l'instant à Diatta. L'ancien joueur de Sarpsborg (il est arrivé au club norvégien en 2017) a disputé les 90 minutes des trois matches de poule de Bruges sans marquer de but.

Sélectionné par l'entraîneur brugeois Philippe Clement pour le déplacement au PSG, Diatta devrait avoir une nouvelle occasion de soigner ses statistiques.

Même s'il reste muet mercredi, il pourra toujours retenter sa chance l'an prochain: le milieu de terrain a prolongé mi-août son contrat avec le club flamand, jusqu'en 2024.

Mais Bruges aura du mal à le retenir cinq ans de plus dans la "Venise du Nord": à la fin du mois de juin, le quotidien Het Laatste Nieuws affirmait que l'Ajax d'Amsterdam était prêt à débourser 15 millions d'euros pour s'offrir ses services.

Trois mois plus tard, après sa démonstration contre Anderlecht, le même journal évoquait l'intérêt du... PSG pour le Sénégalais. Le Lion se sentira-t-il déjà sur son territoire au Parc des Princes ?