"Les quatre ou cinq premières années, j'avais la sensation d'être Cristiano Ronaldo. Moins après", poursuit-il, parlant de lui à la troisième personne.

Le Portugais assure que sa "décision de partir n'a pas été prise en fonction" du départ de l'entraîneur Zinédine Zidane, même si "c'est l'un de ces petits détails qui me confortaient dans ce que je pensais de la situation au club". "À défaut de me faire partir, cela ne m'a pas retenu."

"Si j'avais fait de mon transfert une affaire d'argent, je serais allé en Chine, où j'aurais gagné cinq fois plus qu'ici ou qu'au Real. Je ne suis pas venu à la Juve pour le fric", assure le Portugais.

Enfin, au sujet du Ballon d'Or, qui sera décerné le 3 décembre, il pense "le mériter cette année": "Oui, je rêve de gagner le Ballon d'Or pour la sixième fois et de dépasser, dans le cas présent, Lionel Messi".