"Le groupe est conscient de l'importance de la rencontre et veut aussi écrire l'histoire", a confirmé Karim Belhocine, l'entraîneur carolo, qui n'a jamais connu non plus cet honneur. "Il ne faut pas oublier que pour la première fois cela peut être aussi historique pour les joueurs. Beaucoup n'ont jamais encore disputé la phase de groupes."

Lech Poznan, vice-champion de Pologne, est aussi sur une belle lancée avec des larges victoires sur Valmiera (3-0), Hammarby (0-3) et Apollon Limassol (0-5), même si pour l'heure Poznan occupe la 10e place en championnat avec cinq points en quatre rencontres. Contrairement à Charleroi, le club polonais a obtenu le report de son match national pour préparer ce duel européen.

Les Carolos ont dû jouer, et ont perdu leurs premiers points en partageant à Mouscron. "Avoir joué, ne pas avoir joué, on peut le voir de deux manières", a commenté Karim Belhocine. "Soit on est plus frais, soit on a plus de rythme dans les jambes. Et puis quatre jours, c'est assez pour récupérer. Il ne faut pas se focaliser sur une éventuelle fatigue. Nous devons nous concentrer sur le jeu, la récupération, puis à nouveau sur le jeu. Nous nous attendons à jouer un adversaire en pleine confiance, qui gagne. Cela ne peut pas être un meilleur dernier match préliminaire dans cette Europa League."

"Le groupe est conscient de l'importance de la rencontre et veut aussi écrire l'histoire", a confirmé Karim Belhocine, l'entraîneur carolo, qui n'a jamais connu non plus cet honneur. "Il ne faut pas oublier que pour la première fois cela peut être aussi historique pour les joueurs. Beaucoup n'ont jamais encore disputé la phase de groupes." Lech Poznan, vice-champion de Pologne, est aussi sur une belle lancée avec des larges victoires sur Valmiera (3-0), Hammarby (0-3) et Apollon Limassol (0-5), même si pour l'heure Poznan occupe la 10e place en championnat avec cinq points en quatre rencontres. Contrairement à Charleroi, le club polonais a obtenu le report de son match national pour préparer ce duel européen. Les Carolos ont dû jouer, et ont perdu leurs premiers points en partageant à Mouscron. "Avoir joué, ne pas avoir joué, on peut le voir de deux manières", a commenté Karim Belhocine. "Soit on est plus frais, soit on a plus de rythme dans les jambes. Et puis quatre jours, c'est assez pour récupérer. Il ne faut pas se focaliser sur une éventuelle fatigue. Nous devons nous concentrer sur le jeu, la récupération, puis à nouveau sur le jeu. Nous nous attendons à jouer un adversaire en pleine confiance, qui gagne. Cela ne peut pas être un meilleur dernier match préliminaire dans cette Europa League."