Arrivé à la tête de l'Olympique de Marseille le 28 mai 2019, André Villas-Boas a toujours suscité le débat au sein de l'institution OM. Très soutenu par son vestiaire et par les supporters, il émet déjà l'idée de quitter le club à la fin de la saison dernière suite au départ d'Andoni Zubizarreta, l'ancien directeur sportif dont il était très proche. Lundi dernier, il lance une bombe en conférence de presse en indiquant qu'il quittera le club marseillais en fin de saison. Finalement, il n'aura fallu attendre que 24 petites heures pour voir l'ancien coach de Chelsea rendre sa démission. Marseille n'a pas accepté cette décision mais a quand même mis Villas-Boas à pied à titre conservatoire. "Les propos notamment tenus aujourd'hui en conférence de presse à l'égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables", a indiqué le club dans un communiqué. Il n'y a cependant aucun doute sur le fait que l'aventure entre AVB et l'OM est dorénavant une histoire du passé.

Qui a la carrure et la personnalité pour diriger une équipe et un club comme Marseille? Faisons un point sur les éventuels entraîneurs qui pourraient se retrouver sur le banc du club français dans les prochains jours.

Maurizio Sarri

Les plus: libre depuis son licenciement à la Juventus de Turin, l'Italien a déjà connu à Naples une grosse pression populaire comme il pourrait en vivre à Marseille. Il possède également le style OM avec un jeu toujours très offensif et des équipes qui jouent avec beaucoup de hargne.

Les moins: il est toujours sous contrat à Turin même s'il n'en est plus l'entraineur. Le club qui voudra l'acquérir devra s'acquitter d'un montant de 5,5 millions d'euros pour le libérer de son contrat, selon FootMercato. L'OM, avec ses finances, pourrait difficilement se le permettre.

Rafael Benítez

Les plus: également libre, le club olympien pourrait lui permettre de regouter à la folie de la Coupe d'Europe qu'il a déjà connue dans ses précédents clubs (Liverpool, Inter, Real,...). Il est aussi habitué à reprendre des équipes dans des contextes difficiles avec des supporters très exigeants.

Les moins: il est très cher (il touchait plus de 13 millions d'euros à Dalian Pro, en Chine) et ne connaît pas la Ligue 1.

Lucien Favre

Les plus: le Suisse connaît bien la Ligue 1 depuis son passage à Nice. Il parle la langue du club, ce qui est toujours un avantage dans un club populaire. De plus, il est libre depuis son départ de Dortmund.

Les moins: Nice, toujours sans coach depuis le licenciement de Patrick Vieira, serait également intéressé par la venue de Lucien Favre.

Jorge Sampaoli

Les plus: selon les informations de ESPN Brésil, les dirigeants marseillais penseraient à Jorge Sampaoli. Connu pour son gros tempérament, l'Argentin réveillerait peut-être l'âme de l'OM avec sa fougue et son caractère proche de ce qu'aiment les supporters olympiens. Avec ce choix, le club se rapprocherait du style Bielsa, qui avait été très apprécié à Marseille.

Les moins: il est toujours sous contrat avec l'Atlético Mineiro, actuellement troisième du championnat brésilien. On l'imagine assez mal lâcher ses joueurs avant la fin de la compétition.

Christophe Galtier

Les plus: né à Marseille, il n'a jamais caché vouloir entrainer le club de sa ville un jour. Depuis son arrivée à Lille, il est passé de la lutte pour la relégation à la Ligue des Champions, ce qui fait certainement de lui l'entraineur avec la plus grande cote sur le marché de la Ligue 1. Il coutera aussi moins cher que les autres noms cités.

Les moins: il se sent bien dans le Nord et il est adulé des supporters. Ses doutes depuis le départ de son ancien président, Gérard Lopez, semblent s'être estompés. Lille est aussi leader du championnat. Difficile de quitter le club dans ces conditions...

En attendant, la saison continue. Mercredi soir, le club marseillais se déplaçait à Lens (2-2). Suite à la mise à l'écart de Villas-Boas, les joueurs de l'OM ont été dirigés par Nasser Larguet, directeur du centre de formation et Philippe Anziani, entraineur de la réserve. Dimanche, c'est le Classico contre le PSG. Les Marseillais auront-ils un nouveau coach d'ici là? Avec l'OM, plus rien ne pourra nous étonner...

Par Arthur Gosset (st.)

Arrivé à la tête de l'Olympique de Marseille le 28 mai 2019, André Villas-Boas a toujours suscité le débat au sein de l'institution OM. Très soutenu par son vestiaire et par les supporters, il émet déjà l'idée de quitter le club à la fin de la saison dernière suite au départ d'Andoni Zubizarreta, l'ancien directeur sportif dont il était très proche. Lundi dernier, il lance une bombe en conférence de presse en indiquant qu'il quittera le club marseillais en fin de saison. Finalement, il n'aura fallu attendre que 24 petites heures pour voir l'ancien coach de Chelsea rendre sa démission. Marseille n'a pas accepté cette décision mais a quand même mis Villas-Boas à pied à titre conservatoire. "Les propos notamment tenus aujourd'hui en conférence de presse à l'égard de Pablo Longoria, directeur général chargé du football, sont inacceptables", a indiqué le club dans un communiqué. Il n'y a cependant aucun doute sur le fait que l'aventure entre AVB et l'OM est dorénavant une histoire du passé. Qui a la carrure et la personnalité pour diriger une équipe et un club comme Marseille? Faisons un point sur les éventuels entraîneurs qui pourraient se retrouver sur le banc du club français dans les prochains jours. Les plus: libre depuis son licenciement à la Juventus de Turin, l'Italien a déjà connu à Naples une grosse pression populaire comme il pourrait en vivre à Marseille. Il possède également le style OM avec un jeu toujours très offensif et des équipes qui jouent avec beaucoup de hargne. Les moins: il est toujours sous contrat à Turin même s'il n'en est plus l'entraineur. Le club qui voudra l'acquérir devra s'acquitter d'un montant de 5,5 millions d'euros pour le libérer de son contrat, selon FootMercato. L'OM, avec ses finances, pourrait difficilement se le permettre. Les plus: également libre, le club olympien pourrait lui permettre de regouter à la folie de la Coupe d'Europe qu'il a déjà connue dans ses précédents clubs (Liverpool, Inter, Real,...). Il est aussi habitué à reprendre des équipes dans des contextes difficiles avec des supporters très exigeants. Les moins: il est très cher (il touchait plus de 13 millions d'euros à Dalian Pro, en Chine) et ne connaît pas la Ligue 1. Les plus: le Suisse connaît bien la Ligue 1 depuis son passage à Nice. Il parle la langue du club, ce qui est toujours un avantage dans un club populaire. De plus, il est libre depuis son départ de Dortmund. Les moins: Nice, toujours sans coach depuis le licenciement de Patrick Vieira, serait également intéressé par la venue de Lucien Favre. Les plus: selon les informations de ESPN Brésil, les dirigeants marseillais penseraient à Jorge Sampaoli. Connu pour son gros tempérament, l'Argentin réveillerait peut-être l'âme de l'OM avec sa fougue et son caractère proche de ce qu'aiment les supporters olympiens. Avec ce choix, le club se rapprocherait du style Bielsa, qui avait été très apprécié à Marseille. Les moins: il est toujours sous contrat avec l'Atlético Mineiro, actuellement troisième du championnat brésilien. On l'imagine assez mal lâcher ses joueurs avant la fin de la compétition. Les plus: né à Marseille, il n'a jamais caché vouloir entrainer le club de sa ville un jour. Depuis son arrivée à Lille, il est passé de la lutte pour la relégation à la Ligue des Champions, ce qui fait certainement de lui l'entraineur avec la plus grande cote sur le marché de la Ligue 1. Il coutera aussi moins cher que les autres noms cités. Les moins: il se sent bien dans le Nord et il est adulé des supporters. Ses doutes depuis le départ de son ancien président, Gérard Lopez, semblent s'être estompés. Lille est aussi leader du championnat. Difficile de quitter le club dans ces conditions... En attendant, la saison continue. Mercredi soir, le club marseillais se déplaçait à Lens (2-2). Suite à la mise à l'écart de Villas-Boas, les joueurs de l'OM ont été dirigés par Nasser Larguet, directeur du centre de formation et Philippe Anziani, entraineur de la réserve. Dimanche, c'est le Classico contre le PSG. Les Marseillais auront-ils un nouveau coach d'ici là? Avec l'OM, plus rien ne pourra nous étonner... Par Arthur Gosset (st.)