Bon nombre de sélectionneurs avaient décidé de dévoiler leur liste de joueuses sélectionnées pour la Coupe du Monde 2019, hier soir. C'était le cas de Martin Sjögren, le sélectionneur de la Norvège, pays de Ada Hegerberg, Ballon d'Or en titre.

Pourtant, la meilleure joueuse du monde ne fait pas partie de cette liste qui ira disputer le titre mondial en France. En effet, en 2017, Ada avait déclaré qu'elle n'acceptait pas la différence de traitement entre les équipes de football féminines et masculines dans son pays. Depuis ce jour-là, elle n'est plus jamais revenue.

Et évidemment, Martin Sjögren regrette cette décision : "En tant qu'entraîneur, vous devez vous concentrer sur les joueuses qui veulent faire partie de cette équipe. Avec Ada, on a essayé de le résoudre et elle ne veut pas. Nous respectons sa décision et travaillons dur avec les autres joueuses qui ont fait un excellent travail."

Pourtant quelques mois après avoir donné sa décision, la fédération norvégienne avait déclaré égaliser les salaires entre hommes et femmes au sein de la fédération. Ce à quoi la joueuse avait répondu, lors d'une interview accordée à CNN : "Ce n'est pas tout l'argent. C'est une question de préparation, de professionnalisme, de points très clairs que je leur ai présentés directement lorsque j'ai pris ma décision".

Les Norvégiennes entameront leur épopée le 8 juin. Elles auront fort à faire dans un groupe réunissant le Nigeria, contre qui elles débuteront, la Corée du Sud et la France, une des équipes favorites. Au même titre que les États-Unis, tenantes du titre, l'Allemagne et l'Angleterre.

Blaise Vanderlinden