En l'espace d'un an, en 2019 donc, l'Ajax a inscrit quatre buts à Madrid contre le Real, deux à Turin contre la Juventus, trois à Valence et cinq à Londres, des buts contre les Spurs et Chelsea. L'Ajax est invaincu depuis treize matches européens en déplacement, tout en jouant toujours l'attaque. Ce sont là quelques-uns des constats opérés par le Volkskrant. Nous en ajoutons quelques autres : en 14 (grandes) joutes européennes cette année, les Amstellodamois ont marqué 28 buts et en ont encai...

En l'espace d'un an, en 2019 donc, l'Ajax a inscrit quatre buts à Madrid contre le Real, deux à Turin contre la Juventus, trois à Valence et cinq à Londres, des buts contre les Spurs et Chelsea. L'Ajax est invaincu depuis treize matches européens en déplacement, tout en jouant toujours l'attaque. Ce sont là quelques-uns des constats opérés par le Volkskrant. Nous en ajoutons quelques autres : en 14 (grandes) joutes européennes cette année, les Amstellodamois ont marqué 28 buts et en ont encaissé 17. On voit en moyenne trois buts par match de l'Ajax. Spectacle garanti, donc. Et n'est-ce pas pour ça que nous allons au stade ? Le quotidien néerlandais estime que l'Ajax vit donc une année inoubliable. Il marque l'histoire de son empreinte. Il est atypique et se joue des clichés sur les objectifs inatteignables compte tenu des différences colossales de budgets. L'Ajax a stupéfié le monde lors de la campagne précédente de LC et il continue sur sa lancée cette saison. Et ce, malgré le départ de joueurs de l'envergure de Matthijs de Ligt et Frenkie de Jong. C'est comme ça qu'on crée des souvenirs et qu'on devient célèbre, même si on ne gagne pas la coupe. Peu importe aussi que l'arbitre vous ait quelque peu avantagé ou désavantagé. Le football est ainsi fait à l'ère du VAR, y compris après Chelsea-Ajax (4-4) : l'arbitrage est encore plus souvent un sujet de conversation qu'avant. Le Volkskrant l'exprime avec une certaine poésie : le VAR est la neige d'hier, le football de l'Ajax est la brise du présent et de l'avenir. L'Ajax, réduit à neuf à vingt minutes de la fin suite aux exclusions de Daley Blind et de JoëlVeltman, a continué à attaquer à Stamford Bridge. A neuf, Dusan Tadic se défait de trois joueurs dans un angle du terrain avant d'offrir une superbe occasion à Edson Alvarez, entré au jeu. Le gardien Kepa doit se détendre pour empêcher le 4-5. C'est un football empreint d'une passion exceptionnelle. Johan Cruijff sourit dans sa tombe. L'Ajax ne doit pas uniquement son succès au flair de ses footballeurs mais aussi à l'homme qui les dirige depuis la ligne : Erik ten Hag. Pour le Volkskrant, il est clair que Ten Hag est un entraîneur de classe mondiale. Car tout le monde réalise que l'Ajax est vraiment spécial. Au terme de cette saison, il va encore encaisser des millions grâce à ses transferts, en plus. Même s'il ne peut combler le gouffre financier qui le sépare des ténors européens, l'Ajax fait rêver. C'est pour ça que 2019 est l'année de l'Ajax.