"Nous ne changerons pas, c'est la première chose", a déclaré mercredi à Sky Sports le "Normal One". Mais "cette équipe n'est pas une version définitive, il y a beaucoup de place à l'amélioration et nous y travaillons", a-t-il assuré.

"Nous avons du sang neuf en interne. Nous pouvons nous améliorer avec cette équipe, c'est ce qui est formidable", a ajouté le technicien allemand.

Klopp a guidé les Reds au triomphe en Ligue des champions l'an dernier et son équipe était partie pour remporter le championnat d'Angleterre pour la première fois depuis 1990 avant l'interruption de la saison provoquée par la pandémie, puisqu'elle occupait la tête du classement avec 25 points d'avance sur Manchester City.

"Améliorer le moral"

Klopp estime qu'il ne faut pas "forcer" une reprise des entraînements et de la compétition tout en admettant que cela pourrait avoir un impact positif sur le moral du pays, confiné au moins jusqu'au 7 mai pour lutter contre la pandémie qui a fait plus de 17.000 morts sur son territoire.

"Je ne sais pas quand cela sera possible, nous dépendons du gouvernement sur le sujet, a rappelé Klopp. Mais si le football peut aider dans certains domaines à améliorer l'humeur, à penser à autre chose (...) alors nous devrons reprendre l'entraînement à un moment donné, mais je ne sais pas quand."

La Premier League reste à l'arrêt alors que la Bundesliga, où Klopp s'est illustré avec Dortmund avant de partir en Angleterre, a déjà repris les entraînements et oeuvre pour une reprise à huis clos le mois prochain.

"Nous ne changerons pas, c'est la première chose", a déclaré mercredi à Sky Sports le "Normal One". Mais "cette équipe n'est pas une version définitive, il y a beaucoup de place à l'amélioration et nous y travaillons", a-t-il assuré."Nous avons du sang neuf en interne. Nous pouvons nous améliorer avec cette équipe, c'est ce qui est formidable", a ajouté le technicien allemand.Klopp a guidé les Reds au triomphe en Ligue des champions l'an dernier et son équipe était partie pour remporter le championnat d'Angleterre pour la première fois depuis 1990 avant l'interruption de la saison provoquée par la pandémie, puisqu'elle occupait la tête du classement avec 25 points d'avance sur Manchester City. Klopp estime qu'il ne faut pas "forcer" une reprise des entraînements et de la compétition tout en admettant que cela pourrait avoir un impact positif sur le moral du pays, confiné au moins jusqu'au 7 mai pour lutter contre la pandémie qui a fait plus de 17.000 morts sur son territoire."Je ne sais pas quand cela sera possible, nous dépendons du gouvernement sur le sujet, a rappelé Klopp. Mais si le football peut aider dans certains domaines à améliorer l'humeur, à penser à autre chose (...) alors nous devrons reprendre l'entraînement à un moment donné, mais je ne sais pas quand."La Premier League reste à l'arrêt alors que la Bundesliga, où Klopp s'est illustré avec Dortmund avant de partir en Angleterre, a déjà repris les entraînements et oeuvre pour une reprise à huis clos le mois prochain.