Battu 3-2 à domicile mercredi dernier par le Paris SG en match aller des quarts de finale, le tentant du titre va devoir s'imposer par deux buts d'écarts (ou alors marquer au moins quatre buts) pour poursuivre l'aventure.

"A l'aller nous avons été la meilleure équipe, même si le résultat ne le reflète pas, malheureusement", assure Kimmich dans une interview publiée lundi par le site du club.

Le résultat "va dépendre beaucoup de notre état d'esprit, mais aussi de notre efficacité", prédit-il: "A l'aller nous avons fait preuve d'un bon état d'esprit, mais nous n'avons pas été assez efficaces. Cette fois il nous faut les deux".

"Ils ont été dangereux trois fois et ils ont marqué trois fois. A part ça, je ne me rappelle pas de beaucoup d'occasion des Parisiens", poursuit l'international de 26 ans. A l'Allianz Arena, les Munichois ont placé 12 tirs cadrés pour marquer deux fois, alors que Paris a fait mouche trois fois avec quatre cadrés seulement.

Battu 3-2 à domicile mercredi dernier par le Paris SG en match aller des quarts de finale, le tentant du titre va devoir s'imposer par deux buts d'écarts (ou alors marquer au moins quatre buts) pour poursuivre l'aventure."A l'aller nous avons été la meilleure équipe, même si le résultat ne le reflète pas, malheureusement", assure Kimmich dans une interview publiée lundi par le site du club. Le résultat "va dépendre beaucoup de notre état d'esprit, mais aussi de notre efficacité", prédit-il: "A l'aller nous avons fait preuve d'un bon état d'esprit, mais nous n'avons pas été assez efficaces. Cette fois il nous faut les deux"."Ils ont été dangereux trois fois et ils ont marqué trois fois. A part ça, je ne me rappelle pas de beaucoup d'occasion des Parisiens", poursuit l'international de 26 ans. A l'Allianz Arena, les Munichois ont placé 12 tirs cadrés pour marquer deux fois, alors que Paris a fait mouche trois fois avec quatre cadrés seulement.