Habitué aux grandes affiches de la Premier League et de la Ligue des Champions, De Bruyne ne manquera pas de motivation vendredi contre un adversaire nettement plus faible. "Je pense que ce genre de matchs est plus facile à gérer pour moi maintenant car je suis plus expérimenté", a-t-il confié. "Quand tu es jeune, tu es excité par les grands matchs. Maintenant, je suis là pour faire mon métier, je respecte tout le monde. Saint-Marin n'est pas la meilleure équipe du monde, mais nous devons montrer du respect. Et pour cela, il n'y a qu'une manière de le faire: jouer pendant 90 minutes et ne pas commencer à se faire des passes. Avec City, même si nous menons 5-0, nous continuons à faire du pressing. C'est comme ça que tu montres du respect. Si je suis mené 5-0 et que l'adversaire commence à se faire des passes, je trouve ça humiliant."

De Bruyne ne pense pas qu'on puisse tirer des leçons après un match comme celui de vendredi. "Parfois, tu n'apprends rien. Mais cela vaut aussi pour des grands matchs. Tu joues en équipe, tu fais ton boulot et tu essaies de gagner. A la fin du match, tu sais parfois ce que tu dois améliorer. Mais des matches comme ça ne t'aident pas toujours."

Le meneur de jeu a porté le brassard de capitaine de City contre Tottenham. Un prélude à ce qui pourrait se passer chez les Diables, d'autant qu'Eden Hazard est absent? "A City, j'étais cinquième dans la liste et à présent je suis troisième. Mes équipiers me respectent comme personne et comme joueur. J'ai 28 ans, je n'en ai plus 23, j'ai davantage d'expérience. Pour le brassard, je ne pense pas que ce sera le cas chez les Diables, d'autres joueurs sont devant moi. Je pense à Vertonghen. Cela ne change rien à mon rôle, on est une équipe", a précisé 'KDB'.