Cristiano Ronaldo joue contre Lionel Messi ce soir, et ce n'est pas le Clasico ! Les deux joueurs sont avec leur sélection nationale et ce match, qui n'aura d'amical que le nom, est l'occasion d'assister à un duel entre les deux principaux prétendants au Ballon d'or. Le match aura lieu à Old Trafford, un endroit où Ronaldo se sentira comme chez lui puisqu'il a évolué pendant six saisons à Manchester United.

A un peu moins de deux mois du Ballon d'or, les polémiques vont bon train. La dernière en date ? Dans le livre intitulé "Messi" de Guillem Balague, le journaliste accuse Ronaldo de parler de son rival de manière insultante en privé. Le Portugais a déjà démenti et déclaré vouloir s'expliquer avec Messi. Autant dire que le protocole d'avant-match entre les deux capitaines sera observé avec beaucoup d'attention. L'Argentin s'est fait très discret sur le sujet et les observateurs attendent sa réponse sur le terrain.

Génération d'Isco

L'autre match qui attirera l'attention ce soir sera le duel, non pas entre deux hommes, mais avant tout entre deux équipes. Le champion d'Europe en titre, l'Espagne sera opposée au champion du monde, l'Allemagne. Un match de prestige entre une Roja en pleine reconstruction et une Mannschaft qui accuse le coup. Et là aussi, le match ne risque pas d'être très amical, comme l'a déclaré Del Boque en conférence de presse: "Dans ce type de rencontre, il n'y a pas beaucoup de différences entre un match amical et officiel".

L'entraîneur espagnol a su remettre son équipe en question et a décidé de prendre un nouveau virage. Il a appelé de nombreux jeunes joueurs en sélection, et le jeune Isco, auteur d'un superbe but lors de la victoire 3-0 contre la Biélorussie, est probablement celui qui incarne le mieux cette nouvelle génération. L'attaquant Alcacer a lui aussi apporté un vent de fraîcheur. "Nous sommes très contents de l'adaptation des nouveaux. Parfois c'est une bonne chose de renouveler un peu le terreau", a déclaré le coach après le dernier match.

Löw : "terminer sur une bonne note"

De son côté, l'Allemagne n'a pas attendu la fin du Mondial pour lancer ses jeunes dans la compétition. Depuis l'Euro 2012, les jeunes talents qui ont émergé sont nombreux (Reus, Götze, Müller, Kroos...) et l'équipe est toujours plus ambitieuse. "Nous voulons faire ce que les Espagnols ont fait. Réaliser le doublé (Coupe du monde 2014 - Euro 2016) avec l'équipe nationale", s'enflammait Manuel Neuer dans Kicker.

Mais depuis son titre, l'Allemagne ne respire pas pour autant la confiance. Le départ à la retraite de Philip Lahm, ajouté aux blessures de cadres comme Bastian Schweinsteiger n'ont pas aidé. Résultat, l'Allemagne a perdu contre l'Argentine en amical (4-2), chuté en Pologne (2-0) et concédé le nul face à l'Irlande (1-1) en qualifications de l'Euro 2016. "Nous devons montrer que nous pouvons encore finir cette année de Coupe du monde sur une bonne note", a déclaré l'entraîneur Joachim Löw après la victoire contre Gibraltar (4-0).

Cristiano Ronaldo joue contre Lionel Messi ce soir, et ce n'est pas le Clasico ! Les deux joueurs sont avec leur sélection nationale et ce match, qui n'aura d'amical que le nom, est l'occasion d'assister à un duel entre les deux principaux prétendants au Ballon d'or. Le match aura lieu à Old Trafford, un endroit où Ronaldo se sentira comme chez lui puisqu'il a évolué pendant six saisons à Manchester United.A un peu moins de deux mois du Ballon d'or, les polémiques vont bon train. La dernière en date ? Dans le livre intitulé "Messi" de Guillem Balague, le journaliste accuse Ronaldo de parler de son rival de manière insultante en privé. Le Portugais a déjà démenti et déclaré vouloir s'expliquer avec Messi. Autant dire que le protocole d'avant-match entre les deux capitaines sera observé avec beaucoup d'attention. L'Argentin s'est fait très discret sur le sujet et les observateurs attendent sa réponse sur le terrain.Génération d'IscoL'autre match qui attirera l'attention ce soir sera le duel, non pas entre deux hommes, mais avant tout entre deux équipes. Le champion d'Europe en titre, l'Espagne sera opposée au champion du monde, l'Allemagne. Un match de prestige entre une Roja en pleine reconstruction et une Mannschaft qui accuse le coup. Et là aussi, le match ne risque pas d'être très amical, comme l'a déclaré Del Boque en conférence de presse: "Dans ce type de rencontre, il n'y a pas beaucoup de différences entre un match amical et officiel".L'entraîneur espagnol a su remettre son équipe en question et a décidé de prendre un nouveau virage. Il a appelé de nombreux jeunes joueurs en sélection, et le jeune Isco, auteur d'un superbe but lors de la victoire 3-0 contre la Biélorussie, est probablement celui qui incarne le mieux cette nouvelle génération. L'attaquant Alcacer a lui aussi apporté un vent de fraîcheur. "Nous sommes très contents de l'adaptation des nouveaux. Parfois c'est une bonne chose de renouveler un peu le terreau", a déclaré le coach après le dernier match.Löw : "terminer sur une bonne note"De son côté, l'Allemagne n'a pas attendu la fin du Mondial pour lancer ses jeunes dans la compétition. Depuis l'Euro 2012, les jeunes talents qui ont émergé sont nombreux (Reus, Götze, Müller, Kroos...) et l'équipe est toujours plus ambitieuse. "Nous voulons faire ce que les Espagnols ont fait. Réaliser le doublé (Coupe du monde 2014 - Euro 2016) avec l'équipe nationale", s'enflammait Manuel Neuer dans Kicker.Mais depuis son titre, l'Allemagne ne respire pas pour autant la confiance. Le départ à la retraite de Philip Lahm, ajouté aux blessures de cadres comme Bastian Schweinsteiger n'ont pas aidé. Résultat, l'Allemagne a perdu contre l'Argentine en amical (4-2), chuté en Pologne (2-0) et concédé le nul face à l'Irlande (1-1) en qualifications de l'Euro 2016. "Nous devons montrer que nous pouvons encore finir cette année de Coupe du monde sur une bonne note", a déclaré l'entraîneur Joachim Löw après la victoire contre Gibraltar (4-0).