"On devrait envoyer un millier de millions de messages aux personnes noires. Cela fait plus de 400 ans qu'on fait ce que l'on fait à ces gens adorables", a commenté l'entraîneur au micro de Sky Sports après la victoire de son équipe (3-0) contre Arsenal.

"Je suis gêné, j'ai honte de ce que les Blancs ont fait aux Noirs", a-t-il ajouté.

Avant le match, comme avant la rencontre Aston Villa-Sheffield United (0-0) disputée un peu plus tôt, joueurs, arbitres et membres du staff sur le banc avaient posé genou à terre au coup d'envoi pour marquer leur soutien au mouvement de lutte contre le racisme et les violences policières.

Le slogan "Black Live Matters" avait d'ailleurs remplacé le nom des joueurs au dos des maillots, comme ce sera le cas pour les 10 rencontres de la 30e journée qui sera disputée entre vendredi et lundi.

"Juste parce que vous êtes nés d'une couleur différente, comment est-ce que les personnes peuvent penser que vous êtes différents ? Tous ces gestes (de solidarité avec la cause antiraciste) sont bons et positifs. (On doit faire) tout ce que l'on peut faire pour rendre les gens conscients que ce n'est pas acceptable", a encore poursuivi Guardiola.

"Nous devons encore faire beaucoup de choses en faveur des personnes noires que nous n'avons pas encore faites jusqu'ici", a-t-il conclu.

L'attaquant de City, Raheem Sterling, très engagé dans la lutte contre les préjugés et buteur mercredi soir a aussi estimé que c'était "un énorme pas en avant que la Premier League autorise ce (genre d'hommage) à avoir lieu".

"Cela montre que les choses bougent dans le bon sens", a-t-il complété.

"On devrait envoyer un millier de millions de messages aux personnes noires. Cela fait plus de 400 ans qu'on fait ce que l'on fait à ces gens adorables", a commenté l'entraîneur au micro de Sky Sports après la victoire de son équipe (3-0) contre Arsenal."Je suis gêné, j'ai honte de ce que les Blancs ont fait aux Noirs", a-t-il ajouté.Avant le match, comme avant la rencontre Aston Villa-Sheffield United (0-0) disputée un peu plus tôt, joueurs, arbitres et membres du staff sur le banc avaient posé genou à terre au coup d'envoi pour marquer leur soutien au mouvement de lutte contre le racisme et les violences policières.Le slogan "Black Live Matters" avait d'ailleurs remplacé le nom des joueurs au dos des maillots, comme ce sera le cas pour les 10 rencontres de la 30e journée qui sera disputée entre vendredi et lundi."Juste parce que vous êtes nés d'une couleur différente, comment est-ce que les personnes peuvent penser que vous êtes différents ? Tous ces gestes (de solidarité avec la cause antiraciste) sont bons et positifs. (On doit faire) tout ce que l'on peut faire pour rendre les gens conscients que ce n'est pas acceptable", a encore poursuivi Guardiola."Nous devons encore faire beaucoup de choses en faveur des personnes noires que nous n'avons pas encore faites jusqu'ici", a-t-il conclu.L'attaquant de City, Raheem Sterling, très engagé dans la lutte contre les préjugés et buteur mercredi soir a aussi estimé que c'était "un énorme pas en avant que la Premier League autorise ce (genre d'hommage) à avoir lieu"."Cela montre que les choses bougent dans le bon sens", a-t-il complété.