"Ney", comme son compatriote Thiago Silva, va passer dans son pays d'origine la période d'incertitude qui se dresse devant lui, liée à l'arrêt jusqu'à nouvel ordre du Championnat et de la Ligue des champions.

Le PSG ne s'entraîne plus depuis son 8e de finale retour de Ligue des champions victorieux contre Dortmund (2-0) le 11 mars, dans l'attente de l'évolution du risque sanitaire.

L'entrée en vigueur, mardi, d'une période de confinement général de quinze jours a éloigné la perspective d'une reprise rapide de la compétition, et contraint les joueurs à se maintenir en forme de chez eux.

Il n'y a pas encore de date retour prévue ni pour Neymar, ni pour Silva.

L'épouse du défenseur, Isabelle, avait évoqué sur Instagram son projet de rentrer au pays: "On va décider si on reste ou pas, parce que le virus est partout. Pour l'instant, nous sommes là, vraiment tristes avec tout ça, mais on a beaucoup de confiance que tout va se passer le plus vite possible."

Le Brésil est éloigné de l'Europe, le nouvel épicentre de la pandémie selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), où le nombre de décès dus au coronavirus (3.421) a dépassé mercredi celui de l'Asie, d'après un comptage de l'AFP.

Mais un premier mort du Covid-19 a été annoncé mardi dans le grand pays sud-américain, où la ville de Sao Paulo et l'Etat de Rio de Janeiro - les deux principaux foyers de contamination - ont déclaré l'état d'urgence, avec une série de mesures visant à endiguer l'expansion de la pandémie.

"Ney", comme son compatriote Thiago Silva, va passer dans son pays d'origine la période d'incertitude qui se dresse devant lui, liée à l'arrêt jusqu'à nouvel ordre du Championnat et de la Ligue des champions. Le PSG ne s'entraîne plus depuis son 8e de finale retour de Ligue des champions victorieux contre Dortmund (2-0) le 11 mars, dans l'attente de l'évolution du risque sanitaire. L'entrée en vigueur, mardi, d'une période de confinement général de quinze jours a éloigné la perspective d'une reprise rapide de la compétition, et contraint les joueurs à se maintenir en forme de chez eux. Il n'y a pas encore de date retour prévue ni pour Neymar, ni pour Silva. L'épouse du défenseur, Isabelle, avait évoqué sur Instagram son projet de rentrer au pays: "On va décider si on reste ou pas, parce que le virus est partout. Pour l'instant, nous sommes là, vraiment tristes avec tout ça, mais on a beaucoup de confiance que tout va se passer le plus vite possible." Le Brésil est éloigné de l'Europe, le nouvel épicentre de la pandémie selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), où le nombre de décès dus au coronavirus (3.421) a dépassé mercredi celui de l'Asie, d'après un comptage de l'AFP. Mais un premier mort du Covid-19 a été annoncé mardi dans le grand pays sud-américain, où la ville de Sao Paulo et l'Etat de Rio de Janeiro - les deux principaux foyers de contamination - ont déclaré l'état d'urgence, avec une série de mesures visant à endiguer l'expansion de la pandémie.