Les deux coaches ont opté pour le même dispositif: le 4-3-3. Thomas Tuchel a réintégré Thiago Silva et Marco Verratti, qui étaient absents à Dijon. Par contre, Philippe Clement a fait entrer Odilon Kossounou et Fede Ricca en défense, Eder Balanta au milieu ainsi que le duo David Okereke-Krépin Diatta pour accompagner Emmanuel Dennis aux avant-postes.

Evoluant haut, le Club Bruges a ressorti très proprement le ballon et a mis beaucoup de verticalité dans son jeu, ce qui a permis à Okereke de se retrouver à deux reprises dans le rectangle adverse. Mais l'attaquant nigérian a tiré juste à côté (8e) et n'a pas appuyé sa reprise de la tête (12e). Le Club était bien présent et sur un centre un peu imprécis de Dennis (15e), Mats Rits a failli surprendre Keylor Navas (16e). Alors que le PSG semblait avoir du mal à déstabiliser la défense brugeoise, Colin Dagba a débordé sur le côté droit et a centré à ras de terre. Angel Di Maria a laissé passer le ballon au premier poteau et Icardi a conclu de près (22e, 1-0). Après ce but, le PSG n'a pas mis le pilotage automatique et le Club Bruges a alerté Navas.

Des regrets

Le gardien costaricain a sauvé ue première fois son équipe à la reprise sur un tir de Dennis dévié du dos par Okereke (50e). Mais Simon Mignolet a été tout heureux de voir Kylian Mbappé manquer sa déviation sur un centre de Juan Bernat (52e). Navas allait devenir le héros d'un PSG, qui ne rayonnait pas, en bloquant un penalty tiré par Mbaye Diagne accordé pour une faute de Thiago Silva sur Dennis (74e).

Le PSG a subi la fin de la rencontre mais cela ne l'a pas empêché de signer un 23e match sans défaite en poules (18 victoires) et de rester invaincu à domicile en phase de poules depuis 2004.