Quelque 150.000 Belges doivent traverser la frontière toute proche, dont 12.000 possèdent un billet pour le match.

Le football est un sport d'équipe et tous les acteurs de l'Euro le répètent à l'envi: "notre force, c'est le collectif".

Mais vendredi, avant de savoir quelle équipe retrouvera le Portugal en demi-finale mercredi prochain à Lyon, le public regardera tout particulièrement deux des grands noms de l'Euro: le Gallois Gareth Bale et sa pointe de vitesse d'un côté, le Belge Eden Hazard et ses dribbles dévastateurs de l'autre.

Bale, 26 ans, est toujours le co-meilleur buteur de l'Euro avec 3 réalisations, dont deux sur coups francs directs.

Ses courses, sa puissance, en font une redoutable menace pour la défense belge. D'autant que celle-ci sera privée de Thomas Vermaelen, suspendu, et surtout Jan Vertonghen, qui s'est blessé à la cheville jeudi matin à la dernière minute de l'entraînement et est forfait pour le reste du tournoi.

Hazard revient à Lille

C'est toutefois pour Eden Hazard que le public aura les yeux de Chimène. L'ailier de 25 ans a fait les belles heures du LOSC, le club local, en lui permettant notamment de remporter un doublé Coupe de France - Championnat de France en 2011, avant de partir pour Chelsea en 2012.

"Ca fait plaisir de revenir, c'est ici que j'ai eu mes premières émotions en tant que joueur", a exposé l'attaquant, qui n'a cependant jamais joué dans le nouveau stade.

Qui est favori? Avantage Belgique, qui compte, outre Hazard, une belle brochette de joueurs offensifs -Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku, Dries Mertens- et reste sur un large succès contre la Hongrie (4-0).

"On pense que c'est une équipe très offensive et jusqu'ici ils ont marqué 8 buts. On dit de nous que nous sommes une équipe défensive et on en a marqué 7", a toutefois fait remarquer le sélectionneur gallois, Chris Coleman.

Le pays de Galles participe à son premier Euro et sa performance est déjà historique. Autant dire que l'enjeu est énorme, comme le souligne Coleman: "C'est le match le plus important pour notre pays depuis le quart de finale en 1958". C'était au Mondial, face au Brésil de Pelé.

Les deux adversaires auront en tout cas droit à une belle pelouse pour le dernier match de l'Euro à Lille: très critiquée lors du premier tour, elle a été changée avant le huitième qui opposait l'Allemagne et la Slovaquie.

Quelque 150.000 Belges doivent traverser la frontière toute proche, dont 12.000 possèdent un billet pour le match.Le football est un sport d'équipe et tous les acteurs de l'Euro le répètent à l'envi: "notre force, c'est le collectif". Mais vendredi, avant de savoir quelle équipe retrouvera le Portugal en demi-finale mercredi prochain à Lyon, le public regardera tout particulièrement deux des grands noms de l'Euro: le Gallois Gareth Bale et sa pointe de vitesse d'un côté, le Belge Eden Hazard et ses dribbles dévastateurs de l'autre.Bale, 26 ans, est toujours le co-meilleur buteur de l'Euro avec 3 réalisations, dont deux sur coups francs directs. Ses courses, sa puissance, en font une redoutable menace pour la défense belge. D'autant que celle-ci sera privée de Thomas Vermaelen, suspendu, et surtout Jan Vertonghen, qui s'est blessé à la cheville jeudi matin à la dernière minute de l'entraînement et est forfait pour le reste du tournoi.Hazard revient à LilleC'est toutefois pour Eden Hazard que le public aura les yeux de Chimène. L'ailier de 25 ans a fait les belles heures du LOSC, le club local, en lui permettant notamment de remporter un doublé Coupe de France - Championnat de France en 2011, avant de partir pour Chelsea en 2012."Ca fait plaisir de revenir, c'est ici que j'ai eu mes premières émotions en tant que joueur", a exposé l'attaquant, qui n'a cependant jamais joué dans le nouveau stade.Qui est favori? Avantage Belgique, qui compte, outre Hazard, une belle brochette de joueurs offensifs -Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku, Dries Mertens- et reste sur un large succès contre la Hongrie (4-0). "On pense que c'est une équipe très offensive et jusqu'ici ils ont marqué 8 buts. On dit de nous que nous sommes une équipe défensive et on en a marqué 7", a toutefois fait remarquer le sélectionneur gallois, Chris Coleman.Le pays de Galles participe à son premier Euro et sa performance est déjà historique. Autant dire que l'enjeu est énorme, comme le souligne Coleman: "C'est le match le plus important pour notre pays depuis le quart de finale en 1958". C'était au Mondial, face au Brésil de Pelé.Les deux adversaires auront en tout cas droit à une belle pelouse pour le dernier match de l'Euro à Lille: très critiquée lors du premier tour, elle a été changée avant le huitième qui opposait l'Allemagne et la Slovaquie.