Le PSG va procéder à une révision de son effectif. Et en profondeur. En interne, il se murmure que Nasser Al-Khelaïfi souhaiterait se débarrasser de certains joueurs ayant fait partie des deux traumatismes en Ligue des Champions. La double confrontation face au Barça en 2016 et, plus récemment, la désillusion face à Manchester, au Parc. Arrivé en 2016 dans la capitale française, Thomas Meunier pourrait faire partie de cette révision d'effectif. Premièrement car le joueur joue moins cette année (29 matchs TCC), mais aussi, et tout simplement, car il ne rentre pas dans les plans imaginés par Thomas Tuchel. Le technicien bavarois lui préfère Thilo Kehrer, ou Dani Alves, quand celui-ci est capable de tenir son rang.

C'est à l'Avenir que Meunier (36 sélections chez les Diables) s'est confié sur son état mental du moment : "Est-ce que je vis mal le fait d'être plus souvent remplaçant que titulaire ? Bien sûr, comme tout compétiteur. J'ai mes explications, mais je n'ai pas envie de m'étendre là-dessus. Il faut relativiser (...) À quoi cela me servirait-il de faire des histoires ?", avant de défendre son bilan au sein du club parisien.

Mais la partie la plus forte de l'interview arrive lorsque l'international se confie sur son avenir et l'avancée des prolongations de son contrat : "Prolonger ou partir ? Avec la direction, les discussions traînent un peu. Je peux comprendre, vu les échéances de l'équipe, que mon cas personnel ait été mis au frigo, mais vu que rien n'a bougé jusqu'ici, le message m'a l'air assez clair. Ça m'embêterait un peu". Ces déclarations traduisent aussi la lassitude de Meunier quant au fait que les discussions entre les dirigeants parisiens et ses représentants n'aient jamais vraiment commencées. Une équipe de scouts de Manchester se serait déplacée à chaque match où le Parisien était titulaire, et le joueur n'a jamais caché son envie de découvrir le championnat anglais. Sa valeur serait estimée entre 25 et 30 M d'€, fort d'une Coupe du monde réussie.

Blaise Vanderlinden