En Bavière, la nette victoire du champion d'Allemagne contre l'Olympique lyonnais (3-0) n'a pas suscité les scènes de liesse qui ont réuni la veille plusieurs milliers de personnes au coeur de Paris pour célébrer la qualification du PSG face à Leipzig.

Malgré les trois buts marqués, la performance du Bayern, bien moins flamboyant que contre le FC Barcelone en quart de finale (8-2), n'a pas enthousiasmé outre-mesure les supporters.

Dans un "biergarten", bar à bières munichois, les supporters ont pu suivre sur grand écran la demi-finale, assis autour des grandes tables typiques, espacées néanmoins pour respecter les distances physiques.

L'Allemagne est en effet touchée, comme ses voisins européens, par une hausse des cas de coronavirus.

Ils ont accueilli chaque but en levant leur choppe de bière mais, à l'image des joueurs munichois à Lisbonne, les supporters ont accueilli sans effusion la victoire de leur club, grand favori de cette demi-finale.

"C'était plus tendu que ce à quoi je m'attendais, je pensais que le score serait plus élevé", confie ainsi Markus, 31 ans. "Si Lyon avait marqué au début, ça aurait été encore plus difficile. Ils auraient pu marquer un ou deux buts en première mi-temps", rappelle-t-il.

"Je pensais au début que Lyon allait pouvoir faire quelque chose. Même si je suis pour le Bayern, je voulais voir un beau match avec Lyon qui se battait bien mais je suis quand même content que le Bayern ait gagné", explique pour sa part Alexis, un supporter français du club bavarois, âgé de 24 ans.

Les regards sont désormais tournés vers le match de dimanche contre le Paris Saint-Germain, qualifié pour sa première finale de C1.

"Paris est une super équipe, vraiment", admet Christian, 21 ans. Pour l'emporter, "ça va dépendre de comment les équipes utilisent leurs atouts".

"Avec Neymar et Mbappé, Paris a de supers joueurs. Le Bayern a besoin d'une bonne défense et Lewandowski doit marquer un but mais c'est du 50/50, je dirais", pronostique ce supporter.

En Bavière, la nette victoire du champion d'Allemagne contre l'Olympique lyonnais (3-0) n'a pas suscité les scènes de liesse qui ont réuni la veille plusieurs milliers de personnes au coeur de Paris pour célébrer la qualification du PSG face à Leipzig.Malgré les trois buts marqués, la performance du Bayern, bien moins flamboyant que contre le FC Barcelone en quart de finale (8-2), n'a pas enthousiasmé outre-mesure les supporters.Dans un "biergarten", bar à bières munichois, les supporters ont pu suivre sur grand écran la demi-finale, assis autour des grandes tables typiques, espacées néanmoins pour respecter les distances physiques.L'Allemagne est en effet touchée, comme ses voisins européens, par une hausse des cas de coronavirus.Ils ont accueilli chaque but en levant leur choppe de bière mais, à l'image des joueurs munichois à Lisbonne, les supporters ont accueilli sans effusion la victoire de leur club, grand favori de cette demi-finale."C'était plus tendu que ce à quoi je m'attendais, je pensais que le score serait plus élevé", confie ainsi Markus, 31 ans. "Si Lyon avait marqué au début, ça aurait été encore plus difficile. Ils auraient pu marquer un ou deux buts en première mi-temps", rappelle-t-il."Je pensais au début que Lyon allait pouvoir faire quelque chose. Même si je suis pour le Bayern, je voulais voir un beau match avec Lyon qui se battait bien mais je suis quand même content que le Bayern ait gagné", explique pour sa part Alexis, un supporter français du club bavarois, âgé de 24 ans.Les regards sont désormais tournés vers le match de dimanche contre le Paris Saint-Germain, qualifié pour sa première finale de C1."Paris est une super équipe, vraiment", admet Christian, 21 ans. Pour l'emporter, "ça va dépendre de comment les équipes utilisent leurs atouts"."Avec Neymar et Mbappé, Paris a de supers joueurs. Le Bayern a besoin d'une bonne défense et Lewandowski doit marquer un but mais c'est du 50/50, je dirais", pronostique ce supporter.