"Je pense qu'il a été malchanceux lorsqu'il a été appelé pour la première fois avec l'équipe nationale. Il a connu une blessure juste avant de rejoindre le groupe. J'attends de voir ce que qu'il a déjà montré avec les U21." disait Roberto Martinez en conférence de presse au moment de répondre aux questions au sujet d'Orel Mangala. Le sélectionneur national avait annoncé qu'il n'allait reprendre que des joueurs comptant moins de 50 sélections avec les Diables Rouges. L'absence de nombreux cadres a libéré de la place pour de nouveaux joueurs. Une chance pour le joueur de Stuttgart qui n'avait plus été rappelé depuis sa blessure.

Avant d'être repris pour la première fois par Roberto Martinez, Orel Mangala a beaucoup joué dans les différentes catégories d'âge. Des U15 aux U21, il a fait la totalité de ses classes biberons sans jamais sauter une année. Avec les U17, il a connu ses plus beaux moments sous le maillot noir-jaune-rouge. D'abord à l'Euro en Bulgarie et ensuite à la Coupe du monde au Chili, où il a à chaque fois atteint les demi-finales de la compétition. Orel Mangala retrouvera Wout Faes et Dante Vanzeir en sélection, deux de ses compagnons de l'aventure au Chili en 2015. Eux aussi, faisaient partie de la belle épopée sud-américaine qui leur a rapporté une médaille de bronze.

Formé à Anderlecht puis passé par Dortmund et Hambourg, Orel Mangala s'est maintenant installé pour de bon en Allemagne. Depuis près de trois ans, il est titulaire à Stuttgart, 17e en Bundesliga. Il évolue comme milieu polyvalent dans l'axe de l'entrejeu où il alterne entre le poste de sentinelle à la récupération et celui de relayeur un cran plus haut. Roberto Martinez, qui le voit comme un 8, plus haut sur le terrain, l'a encensé en conférence de presse. "Orel est un joueur fabuleux. Il couvre beaucoup d'espace, joue avec beaucoup de libertés entre les différents blocs. C'est un numéro 8 qui peut très bien s'adapter à notre manière de jouer. C'est quelqu'un qui s'est énormément amélioré au cours des dernières années. Il a pris un grand rôle dans son club de Stuttgart."

Alors qu'il a presque joué l'intégralité des matchs avec son club cette saison, Orel Mangala s'est fait une frayeur dans un match face à Hoffenheim à la fin du mois de février. Le joueur a dû céder sa place sur blessure à la 37e minute. Rien de grave finalement puisqu'il est monté en cours de match deux semaines plus tard face à l'Union Berlin. Malgré cette légère blessure, il semble être revenu rapidement et pourra jouer avec les Diables Rouges face à l'Irlande à Dublin le 26 mars et face au Burkina Faso le 29 mars à Anderlecht, pour officialiser sa grande première.

"Je pense qu'il a été malchanceux lorsqu'il a été appelé pour la première fois avec l'équipe nationale. Il a connu une blessure juste avant de rejoindre le groupe. J'attends de voir ce que qu'il a déjà montré avec les U21." disait Roberto Martinez en conférence de presse au moment de répondre aux questions au sujet d'Orel Mangala. Le sélectionneur national avait annoncé qu'il n'allait reprendre que des joueurs comptant moins de 50 sélections avec les Diables Rouges. L'absence de nombreux cadres a libéré de la place pour de nouveaux joueurs. Une chance pour le joueur de Stuttgart qui n'avait plus été rappelé depuis sa blessure.Avant d'être repris pour la première fois par Roberto Martinez, Orel Mangala a beaucoup joué dans les différentes catégories d'âge. Des U15 aux U21, il a fait la totalité de ses classes biberons sans jamais sauter une année. Avec les U17, il a connu ses plus beaux moments sous le maillot noir-jaune-rouge. D'abord à l'Euro en Bulgarie et ensuite à la Coupe du monde au Chili, où il a à chaque fois atteint les demi-finales de la compétition. Orel Mangala retrouvera Wout Faes et Dante Vanzeir en sélection, deux de ses compagnons de l'aventure au Chili en 2015. Eux aussi, faisaient partie de la belle épopée sud-américaine qui leur a rapporté une médaille de bronze.Formé à Anderlecht puis passé par Dortmund et Hambourg, Orel Mangala s'est maintenant installé pour de bon en Allemagne. Depuis près de trois ans, il est titulaire à Stuttgart, 17e en Bundesliga. Il évolue comme milieu polyvalent dans l'axe de l'entrejeu où il alterne entre le poste de sentinelle à la récupération et celui de relayeur un cran plus haut. Roberto Martinez, qui le voit comme un 8, plus haut sur le terrain, l'a encensé en conférence de presse. "Orel est un joueur fabuleux. Il couvre beaucoup d'espace, joue avec beaucoup de libertés entre les différents blocs. C'est un numéro 8 qui peut très bien s'adapter à notre manière de jouer. C'est quelqu'un qui s'est énormément amélioré au cours des dernières années. Il a pris un grand rôle dans son club de Stuttgart."Alors qu'il a presque joué l'intégralité des matchs avec son club cette saison, Orel Mangala s'est fait une frayeur dans un match face à Hoffenheim à la fin du mois de février. Le joueur a dû céder sa place sur blessure à la 37e minute. Rien de grave finalement puisqu'il est monté en cours de match deux semaines plus tard face à l'Union Berlin. Malgré cette légère blessure, il semble être revenu rapidement et pourra jouer avec les Diables Rouges face à l'Irlande à Dublin le 26 mars et face au Burkina Faso le 29 mars à Anderlecht, pour officialiser sa grande première.