"On n'élimine pas Liverpool d'un claquement de doigts"

13/03/19 à 10:00 - Mise à jour à 13:45

Après un automne turbulent, le Bayern de Niko Kovac a rejoint Dortmund et ce mercredi soir, il compte bien se qualifier en Champions League contre Liverpool. La parole au coach croate.

"On n'élimine pas Liverpool d'un claquement de doigts"

Niko Kovac. © BELGAIMAGE

Niko Kovac à propos...

...de la Champions League : "On en veut toujours plus. On est toujours en lice sur les trois fronts. Il est important d'analyser l'ensemble avec réalisme, sans fantaisie. On n'élimine pas Liverpool d'un claquement de doigts. Il faut aussi un peu de chance."

...de l'équilibre attaque-défense : "Ce qui est capital, c'est de trouver des solutions dans les quatre phases du jeu : quand on a le ballon et que l'adversaire est organisé, quand on ne l'a pas et que mon équipe est organisée, quand je ne l'ai pas et que je ne suis pas non plus organisé et quand l'adversaire se trouve dans ce cas de figure. Une équipe n'est complète que quand elle est capable d'appréhender toutes ces situations. J'y travaille. Certains estiment que le jeu n'est spectaculaire que quand on ne cesse d'attaquer mais c'est impossible sans une bonne défense."

...de ses débuts difficiles au Bayern : "Je n'ai pas changé sur le plan humain, pas plus que dans mes méthodes et mes principes mais j'ai beaucoup appris en huit mois. Cette période difficile m'a permis d'évoluer. J'ai conservé ma sérénité, je suis resté authentique, calme. Mais on a progressé sur le plan footballistique car les joueurs comprennent mieux ce que je veux. De ce point de vue, on a tous évolué."

Par Karl-Heinz Wild

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Niko Kovac dans votre Sport/Foot Magazine