Les jeunes joueurs talentueux qui quittent La Masia pour tenter leur chance ailleurs sont légion. Dani Olmo (21 ans) en fait partie. Après six ans dans le centre de formation le plus réputé du monde, il est parti, parce qu'il sentait qu'on n'avait pas confiance en lui. Les responsables misaient davantage sur le Sud-Coréen Lee Seung-woo, qui évolue désormais au Hellas Vérone. Le Barça a bien tenté de convaincre son agent de le persuader de rester mais en 2014, à l'âge de 16 ans, il a décidé de s'en aller. Il a laissé tomber trois propositions de clubs de Premier League et a surpris tout le monde en signant au... Dinamo Zagreb.

" Là, on avait un plan pour lui ", explique son père, Miquel Olmo, dans la presse espagnole. L'objectif était que, la première année, il s'entraîne une fois par semaine avec le noyau A avant d'en faire définitivement partie l'année suivante. C'est ainsi qu'à partir de janvier 2015, il a commencé à jouer en première division croate. Au début, les entraîneurs se demandaient s'il était meilleur sur le flanc ou en dix. Mirko Barisic, le président du club, a tranché : " À son âge, il est meilleur que Zvonimir Boban et Robert Prosinecki. "

Depuis, il ne cesse d'évoluer. C'est ainsi que, le mois dernier, il a été élu meilleur joueur et meilleur jeune du championnat croate. Ses prestations à l'EURO U21, au cours duquel il a inscrit trois buts, ont fait en sorte qu'on parle encore davantage de lui. Il a a joué dans toutes les catégories d'âge de l'équipe nationale espagnole. Une fois, il n'a pas été retenu et la fédération croate lui a directement proposé de représenter la Croatie mais il a refusé.

Aujourd'hui, le médian offensif intéresse des clubs des cinq plus grands championnats européens. " Ce n'est pas l'argent qui va nous convaincre ", dit Miquel Olmo. " Dani veut du temps de jeu et un projet sportif. "

Les jeunes joueurs talentueux qui quittent La Masia pour tenter leur chance ailleurs sont légion. Dani Olmo (21 ans) en fait partie. Après six ans dans le centre de formation le plus réputé du monde, il est parti, parce qu'il sentait qu'on n'avait pas confiance en lui. Les responsables misaient davantage sur le Sud-Coréen Lee Seung-woo, qui évolue désormais au Hellas Vérone. Le Barça a bien tenté de convaincre son agent de le persuader de rester mais en 2014, à l'âge de 16 ans, il a décidé de s'en aller. Il a laissé tomber trois propositions de clubs de Premier League et a surpris tout le monde en signant au... Dinamo Zagreb. " Là, on avait un plan pour lui ", explique son père, Miquel Olmo, dans la presse espagnole. L'objectif était que, la première année, il s'entraîne une fois par semaine avec le noyau A avant d'en faire définitivement partie l'année suivante. C'est ainsi qu'à partir de janvier 2015, il a commencé à jouer en première division croate. Au début, les entraîneurs se demandaient s'il était meilleur sur le flanc ou en dix. Mirko Barisic, le président du club, a tranché : " À son âge, il est meilleur que Zvonimir Boban et Robert Prosinecki. " Depuis, il ne cesse d'évoluer. C'est ainsi que, le mois dernier, il a été élu meilleur joueur et meilleur jeune du championnat croate. Ses prestations à l'EURO U21, au cours duquel il a inscrit trois buts, ont fait en sorte qu'on parle encore davantage de lui. Il a a joué dans toutes les catégories d'âge de l'équipe nationale espagnole. Une fois, il n'a pas été retenu et la fédération croate lui a directement proposé de représenter la Croatie mais il a refusé. Aujourd'hui, le médian offensif intéresse des clubs des cinq plus grands championnats européens. " Ce n'est pas l'argent qui va nous convaincre ", dit Miquel Olmo. " Dani veut du temps de jeu et un projet sportif. "