Vous l'aviez en tête, cette image de Jelle Van Damme avec le maillot du Werder Brême ? Souvent associé à ses performances à Anderlecht, puis au Standard, on oublie facilement que Jelle possède lui aussi un beau passé de bourlingueur, avec des passages à l'Ajax, Southampton, mais également au Werder Brême. Tout cela avant son éclosion au RSCA.

Ce petit séjour en Allemagne n'est certainement pas le fait le plus saillant de la carrière du latéral gauche, sélectionné à 31 reprises chez les Diables Rouges. Et c'est bien pour cette raison qu'on l'a retenu dans cette rubrique.

Arrivé à Southampton en provenance de l'Ajax, pour trois millions d'euros, Van Damme ne s'impose guère en Angleterre, à la suite d'une saison plombée par une sérieuse blessure à la cheville. En fin de championnat, les Saints sont rétrogradés en D2 anglaise.

L'occasion de changer d'air et de s'envoler pour Brême, sous forme de prêt, en juin 2005. A son arrivée, Klaus Allofs, directeur sportif de l'époque à Brême, définit le jeune belge de 21 ans comme "un joueur agressif, rapide et qui dispose d'un bon jeu de tête".

Quelques jongles en jeans troué en guise de présentation, et voilà Jelle installé en Bundesliga... Pour très peu de temps.

En jeans et en baskets. La présentation en grand pompe de Jelle Van Damme à Brême. Après tout, on n'a pas que ça à faire..., iStock
En jeans et en baskets. La présentation en grand pompe de Jelle Van Damme à Brême. Après tout, on n'a pas que ça à faire... © iStock

Au compteur du natif de Lokeren : 8 matchs en D1 allemande, pour un but (contre le Borussia Mönchengladbach). Souvent blessé, la poisse semble s'acharner sur Van Damme, qui ne comptabilise que 386 petites minutes de jeu sur la saison 2005-2006. Trop peu pour laisser un souvenir impérissable au Werder. Logiquement, les Allemands n'activent pas l'option d'achat après le prêt. Une petite désillusion pour Jelle. Car sans ces blessures à répétition, on aurait bien vu JVD faire carrière en Allemagne, avec son style de jeu atypique et particulièrement compatible avec la Bundesliga.

Van Damme célèbre le seul et unique but de sa carrière en Bundesliga, face à Mönchengladbach., belga
Van Damme célèbre le seul et unique but de sa carrière en Bundesliga, face à Mönchengladbach. © belga

Le destin en a donc décidé autrement et en 2006, son arrivée à Anderlecht le lancera définitivement. Sous Ariël Jacobs, Van Damme est d'abord concurrent direct avec Olivier Deschacht, avant de se révéler un cran plus haut, à la place d'ailier gauche. Sa carrière débutera véritablement à ce moment-là, alors âgé de 22 ans.

Au Werder, Van Damme avait 21 ans., iStock
Au Werder, Van Damme avait 21 ans. © iStock
Vous l'aviez en tête, cette image de Jelle Van Damme avec le maillot du Werder Brême ? Souvent associé à ses performances à Anderlecht, puis au Standard, on oublie facilement que Jelle possède lui aussi un beau passé de bourlingueur, avec des passages à l'Ajax, Southampton, mais également au Werder Brême. Tout cela avant son éclosion au RSCA.Ce petit séjour en Allemagne n'est certainement pas le fait le plus saillant de la carrière du latéral gauche, sélectionné à 31 reprises chez les Diables Rouges. Et c'est bien pour cette raison qu'on l'a retenu dans cette rubrique.Arrivé à Southampton en provenance de l'Ajax, pour trois millions d'euros, Van Damme ne s'impose guère en Angleterre, à la suite d'une saison plombée par une sérieuse blessure à la cheville. En fin de championnat, les Saints sont rétrogradés en D2 anglaise. L'occasion de changer d'air et de s'envoler pour Brême, sous forme de prêt, en juin 2005. A son arrivée, Klaus Allofs, directeur sportif de l'époque à Brême, définit le jeune belge de 21 ans comme "un joueur agressif, rapide et qui dispose d'un bon jeu de tête". Quelques jongles en jeans troué en guise de présentation, et voilà Jelle installé en Bundesliga... Pour très peu de temps. Au compteur du natif de Lokeren : 8 matchs en D1 allemande, pour un but (contre le Borussia Mönchengladbach). Souvent blessé, la poisse semble s'acharner sur Van Damme, qui ne comptabilise que 386 petites minutes de jeu sur la saison 2005-2006. Trop peu pour laisser un souvenir impérissable au Werder. Logiquement, les Allemands n'activent pas l'option d'achat après le prêt. Une petite désillusion pour Jelle. Car sans ces blessures à répétition, on aurait bien vu JVD faire carrière en Allemagne, avec son style de jeu atypique et particulièrement compatible avec la Bundesliga.Le destin en a donc décidé autrement et en 2006, son arrivée à Anderlecht le lancera définitivement. Sous Ariël Jacobs, Van Damme est d'abord concurrent direct avec Olivier Deschacht, avant de se révéler un cran plus haut, à la place d'ailier gauche. Sa carrière débutera véritablement à ce moment-là, alors âgé de 22 ans.