"N'importe quel joueur, appelons-le Opti Poba, peut venir ici. Il mangeait des bananes au début, aujourd'hui il joue titulaire à la Lazio. En Angleterre c'est différent, il doit prouver son talent avant de jouer", a déclaré vendredi l'actuel vice-président de la fédération italienne, 71 ans, dans un discours présentant sa candidature.
Carlo Tavecchio, qui s'est excusé, affirme qu'il ne visait personne et qu'il n'est pas raciste. "J'accepte toutes les critiques mais pas l'accusation de raciste parce que toute ma vie témoigne du contraire", a-t-il affirmé. Il n'empêche que le parcours et le nom de son joueur fictif fait sérieusement penser à Paul Pogba.
Graziano Delrio, sous-secrétaire à la présidence du Conseil en charge du sport, a fait part de sa "profonde irritation" et plusieurs responsables politiques, notamment du Parti démocrate (gauche, au pouvoir), ont pressé Carlo Tavecchio de retirer sa candidature.

Eric L. (st.)

"N'importe quel joueur, appelons-le Opti Poba, peut venir ici. Il mangeait des bananes au début, aujourd'hui il joue titulaire à la Lazio. En Angleterre c'est différent, il doit prouver son talent avant de jouer", a déclaré vendredi l'actuel vice-président de la fédération italienne, 71 ans, dans un discours présentant sa candidature. Carlo Tavecchio, qui s'est excusé, affirme qu'il ne visait personne et qu'il n'est pas raciste. "J'accepte toutes les critiques mais pas l'accusation de raciste parce que toute ma vie témoigne du contraire", a-t-il affirmé. Il n'empêche que le parcours et le nom de son joueur fictif fait sérieusement penser à Paul Pogba. Graziano Delrio, sous-secrétaire à la présidence du Conseil en charge du sport, a fait part de sa "profonde irritation" et plusieurs responsables politiques, notamment du Parti démocrate (gauche, au pouvoir), ont pressé Carlo Tavecchio de retirer sa candidature. Eric L. (st.)