Cette saison, 43.008 spectateurs sont passés, en moyenne, par les guichets à chaque match de Bundesliga. C'est un peu moins que la saison passée (43.879) mais la première compétition allemande reste la plus attractive du monde. Le Borussia Dortmund (80.546 spectateurs) et le Bayern (75.444) restent en tête, ne serait-ce que grâce à la capacité de leur stade. Le SC Freiburg (23.902) ferme la marche et ce n'est pas un hasard : le stade du club de la Forêt-Noire ne compte que 24.000 places.

Il ne sera pas facile de conserver cette moyenne la saison prochaine. Le FC Nuremberg (40.073 spectateurs en moyenne) et Hanovre 96 (37.488) sont relégués et remplacés par le FC Cologne, qui jouera certes chaque match dans un stade comble (50.000 places) mais aussi par le modeste Paderborn, qui se produit dans une petite arène de seulement 15.000 places. Il y a encore un double match de barrage entre le seizième de Bundesliga, le VfB Stuttgart, et le troisième de deuxième Bundesliga, l'Union Berlin. Les Souabes ont une assistance moyenne de 54.163 personnes tandis que le stade berlinois ne peut accueillir que 22.000 spectateurs.

Le succès de la Bundesliga est en partie dû à la rénovation de ses stades ou à la construction de nouvelles arènes. Le confort est devenu un facteur essentiel aux yeux du public. La deuxième Bundesliga le constate aussi. Alors que la plupart des clubs n'ont pas une grande aura, la division affiche une moyenne de 19.027 spectateurs, moyenne qui va augmenter suite à l'arrivée de Nuremberg et d'Hanovre, même si, d'un autre côté, le FC Magdebourg (20.308 spectateurs), l'ancien grand club de RDA, lauréat de la Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe en 1974, va retrouver la troisième division, de laquelle il avait émergé il y a un an.