"Si je n'avais pas réussi à percer en tant que footballeur, je travaillerais aujourd'hui dans un bar à La Spezia, près des villages touristiques des Cinque Terre", affirmait Nicolò Zaniolo (22 ans) à The Athletic la semaine dernière. C'est une crainte avec laquelle le jeune Italien a vécu pendant un certain temps, mais depuis, il est devenu le nouveau leader de l'AS Roma et est amené à être la star des Azzurri . La Botte rêve même du premier Ballon d'or italien depuis Roberto Baggio en 1993. Portrait .
...

"Si je n'avais pas réussi à percer en tant que footballeur, je travaillerais aujourd'hui dans un bar à La Spezia, près des villages touristiques des Cinque Terre", affirmait Nicolò Zaniolo (22 ans) à The Athletic la semaine dernière. C'est une crainte avec laquelle le jeune Italien a vécu pendant un certain temps, mais depuis, il est devenu le nouveau leader de l'AS Roma et est amené à être la star des Azzurri . La Botte rêve même du premier Ballon d'or italien depuis Roberto Baggio en 1993. Portrait .C'est dans le petit club local, le Virtus Entella, que le très jeune Zaniolo effectue ses débuts en Serie B. Il ne joue pas beaucoup avec l'équipe première, mais brille semaine après semaine avec les U19. Il a même réussi à emmener le club en finale de la Coupe d'Italie dans sa catégorie de jeunes.Ces prestations ne passent pas inaperçu et le grand Inter vient frapper à sa porte. Les Nerazzurri mettent le grappin sur Zaniolo pour le faire évoluer au sein de leur équipe U21. Il y démontre aussi ses qualités en remportant titre national avec la Primavera. Un peu plus tard, il est aussi convoqué pour Championnat d'Europe U19 où l'Italie sera battue en finale par le Portugal.Étrangement, l'Inter ne semble pas se rendre compte de l'immense potentiel de son milieu de terrain offensif. Lorsque les nerazzurri font pression sur l'AS Roma pour faire venir Radja Nainggolan dans le nord de l'Italie, Zaniolo est utilisé comme monnaie d'échange. Les Romains le récupèrent pour 4,5 millions d'euros et sur toute revente, l'Inter percevra 15% du montant.C'est l'AS Roma qui fera la meilleure affaire. Pendant que le Ninja belge se morfond en Lombardie, la vie de Zaniolo change complètement dans la capitale romaine. En effet, il est rapidement convoqué en équipe nationale italienne par Roberto Mancini..... avant même qu'il ait joué ses premières minutes en Serie A.Seuls deux joueurs l'avaient fait avant lui, dont Marco Verratti qui jouait déjà pour le PSG lors de ses débuts internationaux. Un surprise pour tout le monde et aussi pour Zaniolo. "Je pensais que c'était une erreur", racontait-il après cet épisode.Après cela, tout va aller très vite pour Zaniolo. L'entraîneur Eusebio Di Francesco le lance dans le grand bain pour un match important contre le Real Madrid en Ligue des Champions. "Avant ce match, j'avais peut-être 2000 followers sur Instagram. Après, c'était soudainement 50 ou 60 000. Ma vie a complètement changé en quelques mois", se souvient Zaniolo dans son entretien accordé à The Athletic.La pression n'est pas minime. A 18 ans, Zaniolo, qui était encore un inconnu il y a quelques mois, est déjà vu comme successeur de héros italiens tels que Roberto Baggio, Alessandro Del Piero et le plus Romain des Romains Francesco Totti. Fabio Capello le voit même un jour remporter le Ballon d'or.Nicolò Zaniolo, va alors connaître deux très gros coups durs dans sa jeune carrière. Le premier se déroule au début du mois de janvier 2020, lors du match au sommet contre la Juventus. Après seulement 34 minutes, l'Italien, très doué techniquement, est contraint de quitter la pelouse. Le verdict est lourd et sans appel : déchirure des ligaments croisés du genou droit et une indisponibilité pour au moins six mois. Il faudra attendre le mois de juillet 2020 pour que Zaniolo retrouve les pelouses. Moins d'un mois plus tard, il est frappé par une autre blessure. Cette fois , c'est le ligament croisé du genou gauche qui le lâche. Zaniolo sera finalement absent pendant une saison entière et sera privé d'un Euro 2020 que l'Italie gagnera finalement.A-t-il pensé à son bar à Cinque Terre lors de cette période difficile ? Peut-être pendant un moment, mais depuis le début de cette saison, il est complètement de retour avec l'AS Roma depuis l'arrivée du nouvel entraîneur José Mourinho. "L'objectif de cet été était de revenir dans le vestiaire, de pouvoir remonter sur le terrain et de redevenir un footballeur", a-t-il déclaré à The Athletic.Et il est parvenu à ses fins. Nicolò Zaniolo n'a jamais autant joué sur une saison que lors de celle-ci et petit à petit il s'est érigé en nouveau leader de la Roma, avec en point d'orgue son triplé en quart de finale de la Conference League contre Bodo/Glimt. Une performance épatante pour un joueur qui n'est pas réputé pour être une machine à secouer les filets. "Marquer n'a jamais été mon obsession, parce que je préfère livrer une grande performance d'ensemble et gagner le match, même sans marquer", affirmait-il devant les caméras d'UEFA.com.Pendant ce temps, des grands clubs européens continuent de suivre avec intérêt l'évolution du jeune milieu de terrain. Mais pour l'engager, les candidats acquéreurs devront au moins mettre 70 millions d'euros sur la table des négociations. Pour l'heure, Zaniolo se contente de rester concentré sur ses objectifs en Ligue de Conférence. Non seulement lui, mais aussi son entraîneur et sa ville qui aspirent à enfin soulever leur première coupe depuis des années. Et alors, à ce moment peut-être pourra-t-il commencer à avoir des vues sur un Ballon d'or dans les prochaines années. Son bar sur la côte ligure pourra encore attendre.