"Mon grand rêve est de gagner un jour une Coupe d'Europe en tant que titulaire", a déclaré Nicola Zalewski dans une interview à la Gazzetta dello Sport. Ce rêve s'est réalisé plus tôt que prévu, car à l'âge de 20 ans déjà, il a remporté la Conference League avec l'AS Roma. Il n'a pas été décisif lors de la finale contre Feyenoord, mais il a été brillant ces derniers mois avec les Giallorossi, ce qui lui a valu une nouvelle sélection dans l'équipe nationale polonaise.

Et dire qu'en décembre, il était encore un total inconnu. Il avait déjà effectué ses débuts avec l'équipe première de la Roma la saison dernière, mais cela aurait pu s'arrêter là pour ce jeune milieu de terrain, né à 40 kilomètres de la capitale italienne, de deux parents polonais. L'été dernier, le nouvel entraîneur José Mourinho avait été séduit par Zalewski, mais en septembre, un drame s'est produit dans la vie du jeune hommme. Son père Krzysztof, son plus grand fan et mentor de Nicola, est décédé après une longue maladie.

José Mourinho est devenu comme un second père pour Nicola Zalewski qui a perdu le sien en septembre dernier. Pourtant une vidéo où le Polonais se moque du coach portugais aurait pu lui coûter des points., iStock
José Mourinho est devenu comme un second père pour Nicola Zalewski qui a perdu le sien en septembre dernier. Pourtant une vidéo où le Polonais se moque du coach portugais aurait pu lui coûter des points. © iStock

Découvert par le président de la Fédération et légende du football polonais

C'est Krzysztof qui, avec sa femme Ewa et sa belle-mère, a quitté la Pologne juste après la chute du Rideau de fer pour connaître une vie meilleure en Italie. Mais aussi, pour éviter les deux années de service militaire. Les débuts dans la Botte n'ont pas été évident pour la famille Zalewski, le père passant d'un emploi à l'autre. Tour à tour plongeur puis travailleur dans des exploitations agricoles, il est ensuite devenu maçon, avant de se consacrer pleinement à la carrière professionnelle de son fils unique, Nicola, qui semblait avoir beaucoup de talent dans ses pieds. Dans les environs de Rome, la famille Zalewski s'est rapidement intégrée à la communauté polonaise, très présente. Krzysztof et Ewa se sont mariés sous les yeux du pape polonais Jean-Paul II, et l'ancien joueur de la Roma Zbigniew Boniek leur rendait souvent visite. C'est également Boniek, aujourd'hui président de la Fédération polonaise de football, qui a remarqué le potentiel deNicola. Il s'est alors arrangé pour qu'il intègre l'académie des Giallorossi romains et l'a aussi convaincu de représenter les couleurs du pays natal de ses parents au sein des sélections d'âge.

À la Roma, il a dû se montrer patient avant de recevoir sa chance. Mais c'est souvent le cas avec les jeunes joueurs de l'académie romaine. En début de saison, son lien avec Mourinho, qui l'appelle invariablement "Bambino", a été renforcé. Le technicien portugais s'occupe de lui comme un père et a commencé à l'installer dans l'équipe.

Le décès de son père va fortement affecter Nicola Zalewski. Le jeune homme perd pied et diffuse une vidéo sur Instagram où il se moque de de Mourinho avec le rappeur Dep Zembo. Du coup, il a disparu de la circulation jusqu'à ce mois de janvier où le Special One l'a aligné dans un nouveau rôle. Zalewski, qui évoluait d'habitude comme milieu offensif, va désormais être décalé sur le flanc gauche. Un pari gagnant puisque depuis le début du mois de février, il n'a plus quitté l'équipe.

Nicola Zalewski a remporté sa première Coupe d'Europe avec la Roma., iStock
Nicola Zalewski a remporté sa première Coupe d'Europe avec la Roma. © iStock

Sur les traces de Daniele De Rossi

Zalewski a joué 17 fois la saison dernière, ce qui est plutôt remarquable pour un joueur de son âge à la Roma. Le dernier jeune de 20 ans qui avait disputé autant de matches sous le maillot giallorossi est un certain Daniele De Rossi, devenu depuis lors une légende vivante du club. La prochaine étape pour Zalewski sera de marquer ou d'adresser une passe décisive en Serie A.

Les équipes nationales n'ont cependant pas attendu celle-ci pour s'arracher le "Bambino". L'Italie espérait qu'il choisirait de défendre les couleurs des Azzurri, mais c'est finalement la Pologne qui profitera de ses talents. Un choix qui s'était fait depuis un bon moment. Nicola Zalewski se plaisait tellement au sein des sélections d'âge du pays natal de sa famille qu'il ne voulait plus rentrer la maison, expliquait un jour sa mère aux médias italiens.

Zalewski, dont l'italien est meilleur que le polonais, s'est pourtant intégré très rapidement au groupe des Aigles Blancs et a pris part à tous les matches de cette campagne de juin en Ligue des Nations. Il avait effectué une bonne montée contre les Diables Rouges avant de disputer la rencontre complète contre les Pays-Bas. Sur la pelouse du Kuip, en compagnie de Jakub Kiwior, il a donné à Matty Cash , sa deuxième passe décisive sous les couleurs polonaises. Marquera-t-il également son premier but international contre la Belgique ce mardi soir ? Cela pourrait être la cerise sur le gâteau d'un incroyable semestre pour le jeune Polonais.

"Mon grand rêve est de gagner un jour une Coupe d'Europe en tant que titulaire", a déclaré Nicola Zalewski dans une interview à la Gazzetta dello Sport. Ce rêve s'est réalisé plus tôt que prévu, car à l'âge de 20 ans déjà, il a remporté la Conference League avec l'AS Roma. Il n'a pas été décisif lors de la finale contre Feyenoord, mais il a été brillant ces derniers mois avec les Giallorossi, ce qui lui a valu une nouvelle sélection dans l'équipe nationale polonaise.Et dire qu'en décembre, il était encore un total inconnu. Il avait déjà effectué ses débuts avec l'équipe première de la Roma la saison dernière, mais cela aurait pu s'arrêter là pour ce jeune milieu de terrain, né à 40 kilomètres de la capitale italienne, de deux parents polonais. L'été dernier, le nouvel entraîneur José Mourinho avait été séduit par Zalewski, mais en septembre, un drame s'est produit dans la vie du jeune hommme. Son père Krzysztof, son plus grand fan et mentor de Nicola, est décédé après une longue maladie.C'est Krzysztof qui, avec sa femme Ewa et sa belle-mère, a quitté la Pologne juste après la chute du Rideau de fer pour connaître une vie meilleure en Italie. Mais aussi, pour éviter les deux années de service militaire. Les débuts dans la Botte n'ont pas été évident pour la famille Zalewski, le père passant d'un emploi à l'autre. Tour à tour plongeur puis travailleur dans des exploitations agricoles, il est ensuite devenu maçon, avant de se consacrer pleinement à la carrière professionnelle de son fils unique, Nicola, qui semblait avoir beaucoup de talent dans ses pieds. Dans les environs de Rome, la famille Zalewski s'est rapidement intégrée à la communauté polonaise, très présente. Krzysztof et Ewa se sont mariés sous les yeux du pape polonais Jean-Paul II, et l'ancien joueur de la Roma Zbigniew Boniek leur rendait souvent visite. C'est également Boniek, aujourd'hui président de la Fédération polonaise de football, qui a remarqué le potentiel deNicola. Il s'est alors arrangé pour qu'il intègre l'académie des Giallorossi romains et l'a aussi convaincu de représenter les couleurs du pays natal de ses parents au sein des sélections d'âge.À la Roma, il a dû se montrer patient avant de recevoir sa chance. Mais c'est souvent le cas avec les jeunes joueurs de l'académie romaine. En début de saison, son lien avec Mourinho, qui l'appelle invariablement "Bambino", a été renforcé. Le technicien portugais s'occupe de lui comme un père et a commencé à l'installer dans l'équipe. Le décès de son père va fortement affecter Nicola Zalewski. Le jeune homme perd pied et diffuse une vidéo sur Instagram où il se moque de de Mourinho avec le rappeur Dep Zembo. Du coup, il a disparu de la circulation jusqu'à ce mois de janvier où le Special One l'a aligné dans un nouveau rôle. Zalewski, qui évoluait d'habitude comme milieu offensif, va désormais être décalé sur le flanc gauche. Un pari gagnant puisque depuis le début du mois de février, il n'a plus quitté l'équipe. Zalewski a joué 17 fois la saison dernière, ce qui est plutôt remarquable pour un joueur de son âge à la Roma. Le dernier jeune de 20 ans qui avait disputé autant de matches sous le maillot giallorossi est un certain Daniele De Rossi, devenu depuis lors une légende vivante du club. La prochaine étape pour Zalewski sera de marquer ou d'adresser une passe décisive en Serie A. Les équipes nationales n'ont cependant pas attendu celle-ci pour s'arracher le "Bambino". L'Italie espérait qu'il choisirait de défendre les couleurs des Azzurri, mais c'est finalement la Pologne qui profitera de ses talents. Un choix qui s'était fait depuis un bon moment. Nicola Zalewski se plaisait tellement au sein des sélections d'âge du pays natal de sa famille qu'il ne voulait plus rentrer la maison, expliquait un jour sa mère aux médias italiens. Zalewski, dont l'italien est meilleur que le polonais, s'est pourtant intégré très rapidement au groupe des Aigles Blancs et a pris part à tous les matches de cette campagne de juin en Ligue des Nations. Il avait effectué une bonne montée contre les Diables Rouges avant de disputer la rencontre complète contre les Pays-Bas. Sur la pelouse du Kuip, en compagnie de Jakub Kiwior, il a donné à Matty Cash , sa deuxième passe décisive sous les couleurs polonaises. Marquera-t-il également son premier but international contre la Belgique ce mardi soir ? Cela pourrait être la cerise sur le gâteau d'un incroyable semestre pour le jeune Polonais.