Transfert du Barça au PSG

La prime de prolongation promise à "Ney" par le Barça avant son transfert record au PSG en 2017 (222 millions d'euros) est au centre du litige entre le Brésilien et le club catalan examiné vendredi par un tribunal des environs de Barcelone.

Neymar avait négocié avec le club catalan le versement progressif de primes lors de sa prolongation en 2016. Mais après son départ fracassant un an plus tard pour Paris, le Barça s'est refusé à lui verser les 26 millions d'euros restant à payer.

Le club a en outre déposé plainte contre le joueur pour non-respect de contrat, lui réclamant la restitution des primes déjà versées ainsi que 8,5 millions de dommages.

Après avoir tenté en vain un recours devant la Fifa, les avocats du joueur ont déposé plainte à leur tour contre le Barça pour demander le paiement intégral des primes.

Plainte pour viol classée

Une plainte pour viol déposée à Sao Paulo par Najila Trindade, est révélée début juin par un média brésilien. Ce mannequin de 26 ans assure que les faits se sont déroulés le 15 mai dans un hôtel parisien.

La défense de Neymar, qui dénonce un "piège", donne lieu à une succession d'images et déclarations chocs par médias interposés. La justice classe l'affaire sans suite début août, faute de preuves concluantes.

Plainte d'un supporter pour violences

Après la défaite du PSG face à Rennes en finale de la Coupe de France fin avril, "Ney" est filmé en train d'asséner un coup au visage d'un spectateur qui lui avait lancé "Oh, va apprendre à jouer au foot, toi!".

L'homme de 29 ans a depuis porté plainte en août contre le Brésilien pour "violences volontaires" devant le tribunal de Bobigny.

"Est-ce que j'ai mal agi? Oui. Mais personne ne peut rester indifférent", s'est défendu le Brésilien qui a été suspendu pour trois matches.

Transfert de Santos au Barça

Le groupe brésilien DIS, ancien détenteur partiel des droits du joueur, a porté plainte contre Neymar, son père, le club de Santos, le Barça et leurs dirigeants car il estime avoir été lésé lors du transfert de l'attaquant en 2013.

En 2017, un juge madrilène avait annoncé l'ouverture d'un procès pour "corruption" à leur encontre. Les deux clubs et leurs dirigeants sont aussi accusés d'"escroquerie".

Mais la procédure est toujours suspendue à une décision sur la juridiction compétente.

Le Barça avait officiellement chiffré le transfert du joueur à 57,1 millions d'euros: 40 millions pour la famille de Neymar, 17,1 pour Santos. Mais selon la justice, il a en réalité coûté au moins 83,3 millions.

DIS, qui avait reçu 6,8 millions d'euros sur les 17,1 versés à Santos, accuse Neymar et le Barça de lui avoir caché le montant réel pour lui reverser moins d'argent.

Selon la presse espagnole, les millions touchés par Neymar grâce à sa prolongation au Barça et à son transfert au PSG intéressent aussi de près le fisc espagnol.

Contentieux fiscal au Brésil

Neymar est aussi dans le viseur du fisc brésilien qui l'accuse de ne pas avoir payé d'impôts sur des droits d'images versés par Santos mais aussi sur les millions versés par le Barça avant son transfert pour s'assurer qu'il ne signerait pas ailleurs.

Neymar a accepté en 2017 de payer une amende de 2,1 millions d'euros, selon le taux de change de l'époque, pour mettre fin au contentieux mais le Trésor brésilien a annoncé en 2018 qu'il devait en réalité environ 16 millions, ce que la défense du joueur conteste.